Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LORSQUE L'ENFANT S'EN VA !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'éducation dans la famille
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 20/08/2012 20:45:23    Sujet du message: LORSQUE L'ENFANT S'EN VA ! Répondre en citant

Les enfants quittent le foyer, et les parents ont du vague à l'âme. Ils doivent réapprendre à vivre.

"Je ne sais pas ce que j'ai, me confie une femme, mais je ne me sens plus dans assiette". De fait, le matin, elle part sans goût à son travail. Et rentrer, le soir, n'a plus aucune saveur. Les week-ends sont insipides. "Et je ne sais plus quoi dire à mon mari", soupire-t-elle. Elle a une petite déprime. C'est que deux de ses quatre enfants ont quitté le foyer.

Elle le sait bien: il faut qu'ils grandissent et prennent leur envol. Mais ce vide dans la maison éteint son ardeur. Elle déprime car elle n'est plus indispensable comme auparavant. Et elle ne sait que faire de son reste d'énergie.[...]

Bien des couples vivent différemment ces changements dans leur famille. Le mari prend un peu plus souvent l'apéritif pour se mettre en joie. L'épouse se penche sur les albums photos... C'était le bon temps. Et les enfants qui restent encore au foyer sont bien souvent invités, en silence, à demeurer enfants le plus longtemps possible: leurs parents en ont besoin.

C'est ainsi que l'on voit dans certaines familles des jeunes qui n'en finissent pas de se faire couver et qui prolongent leur enfance en des études interminables. Malgré les plaintes des parents, qui, au fond, en sont pourtant profondément heureux.

Et pourquoi ne se préparerait-on pas au changement? À cette absence des enfants qui oblige le couple à vivre autrement? On était trois ou cinq. Et l'on se retrouve à deux, en tête à tête. Il est déjà loin le temps où on roucoulait en duo, heureux et insouciants. Il faut réapprendre à se rencontrer, à découvert, sans le paravent des enfants.

Renouer des échanges, s'ils ont été interrrompus, avant que les enfants s'en aillent, est inestimable. Réapprendre à se parler, à se raconter, nous prépare à éviter ce vide qui glace tant de parents.

Il serait aussi souhaitable de prévoir comment utiliser notre temps libre. Certains mettent de l'ordre dans leurs papiers. D'autres lisent des romans, en attente. Mais la plupart, encore jeunes, s'inscrivent dans des associations, des clubs: leurs nouvelles activités les aideront à avoir des sujets de conversation, et à retrouver ainsi, peu à peu, le chemin des confidences.

(Gérard Séverin, psychalalyste: Revue "La vie", 8 août 1991).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/08/2012 20:45:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'éducation dans la famille Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com