Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA MIGRATION: UN DADEAU POUR L'ÉGLISE CATHOLIQUE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Missions et missionnaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 04/09/2012 13:36:22    Sujet du message: LA MIGRATION: UN DADEAU POUR L'ÉGLISE CATHOLIQUE. Répondre en citant

Le phénomène migratoire est une réalité sociale et économique complexe. C'est un phénomène de grande ampleur. Aucun État n'y échappe.

Le migrant est un individu qui quitte son pays pour des raisons économiques, sociales ou démographiques. S'il part de son pays, c'est qu'une situation intolérable l'amène à contredire l'ordre des choses, qui veut que chacun soit bien mieux chez soi qu'en exil. L'augmentation des inégalités Nord-Sud, l'existence dans les échanges internationaux de barrières protectionnistes ne permettent pas aux pays émergents de placer leurs produits à des conditions compétitives sur les marchés des pays occidentaux.

Contrairement au touriste qui ne fait que passer ou au coopérant qui arrive là où il est, attendu, le migrant (chassé par la pauvreté ou la guerre) est un étranger qui nous est donné et que nous n'avons pas choisi. À tort ou à raison, je peux craindre qu'il dérange ma tranquilité, qu'il altère mon identité et même qu'il en arrive à prendre ma place. En ce sens, la présence du migrant représente un défi. Symbole fort de l'altérité, le migrant n'est pas seulement un étranger; il vient avec un poids de vie fait de souffrances, de ruptures, de choix lourds de conséquences.

La rencontre du migrant ne peut se faire sans une attention à l'histoire de sa personne, de son pays, des raisons qui l'ont amené à migrer, et sans une écoute des souffrances et des découvertes que cela a produit en lui et qui sont devenues parties de lui-même. La question vitale à poser est:"Comment s'accueillir mutuellement en respectant le pays de l'autre?" Malheureusemenrt, dans le pays qui l'accueille, le migrant est souvent considéré comme une marchandise et un produit à exploiter. Victime d'embauche illégale, il n'est pas rare de le voir subir des conditions misérables de travail. Étant donné sa situation précaire, il se demande avec angoisse comment parvenir à fonder une famille, à s'assurer un avenir décent et heureux.

Le phénomène migratoire soulève une véritable question éthique, à savoir la recherche d'un nouvel ordre économique international en vue d'une répartition plus équitable des biens de la terre, qui contribuerait, pour une part non négligeable, à modérer de manière significative une grande partie des flux des populations en difficulté. La réalité actuelle exige donc, dans ce domaine, une large attention aux personnes en déplacement et à leurs demandes de fraternité et de solidarité. À travers les migrations internes, l'Esprit adresse un appel urgent et clair à un engagement fort et renouvelé d'évangélisation et de charité[...]

Désormais, la mondialisation des migrations nous met en face d'une nouvelle situation: chacun est maintenant en contact avec des personnes venant d'ailleurs. Les migrations actuelles représentent le plus important mouvement de personnes, voire de peuples, de tous les temps. Les migrations font partie intégrante de la vie de l'Église.

Par l'intégration de la réalité concrète des personnes et des groupes qui les composent, les Églises d'accueil contribuent à la fondation d'une société nouvelle dans laquelle les différentes langues et cultures sont perçues comme des "dons de Dieu". Dans l'Esprit de Pentecôte, nos communautés ecclésiales doivent reconnaître leur pluralité et leur diversité comme une richesse pour la collectivité. L'ouverture du coeur relève de notre engagement chrétien. Elles en expriment l'universalité et la catholicité.

Il n'est pas facile d'accepter, de reconnaître et d'aimer une personne avec une culture, une histoire et une identité différentes. En ouvrant son coeur à l'autre, on entre dans le projet de Dieu. [...] Les migrations offrent donc à l'Église l'occasion historique de vérifier ses principales caractéristiques.[...]

Les migrants sont aussi des bâtisseurs cachés et providentiels de la fraternité universelle. Ils offrent à l'Église l'occasion de réaliser plus concrètement son identité de communion et sa vocation missionnaire. Les migrants sont une chance pour la Mission de l'Église.[...]

(Bernard Fontaine: Revue "Univers", avril-juin 2008, p. 10-11).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/09/2012 13:36:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Missions et missionnaires Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com