Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA VIOLENCE: UN SYMPTÔME.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> La violence
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 07/09/2012 14:14:56    Sujet du message: LA VIOLENCE: UN SYMPTÔME. Répondre en citant

LA VIOLENCE EST PRÉSENTE DANS NOTRE MONDE, ET ELLE EST SOUVENT VALORISÉE. C'EST UN SYMPTÔME D'UNE GRANDE FAIBLESSE ET D'UNE INSÉCURITÉ PROFONDE DE L'ÊTRE HUMAIN.

Comment des sociétés dites évoluées peuvent encore être à ce mode de survie? Le plaisir et l'excitation que peut déclencher la violence physique stimulent des régions très primitives de notre cerveau. Sa prépondérance dans notre société démontre que nous délaissons les moyens pacifiques pour nous affirmer, résoudre nos conflits et gérer l'insatisfaction. Cette intolérance à la frustration peut cependant provoquer des réactions opposées à la violence telles que le désespoir et la dépression. Ne soyons donc pas surpris d'observer, à la fois, des suicides et des agressions comme les deux symptômes extrêmes de la même faiblesse.

La pulsion de détruire l'autre, de l'éliminer, de le blesser ou de le mettre à genoux, vient d'une peur envahissante. Elle s'enracine dans l'impression de ne pas pouvoir exister libre, debout et fier devant la différence ou la confrontation de l'autre. Il y a une faille dans la sécurité intérieure, un manque de confirmation de l'identité qui génère un sentiment d'impuissance. Ce manque est malheureusement trop souvent compensé par un pouvoir extérieur brut, physique et explosif qui se déchaîne sous des allures de force et de domination. Cette décharge de violence, où l'autre est anéanti, nous rend témoin de la rupture que vit une personne entre sa partie consciencte et son être profond. Le poing exprime l'impuissance de la parole, de la fierté et de la dignité. C'est dans notre profondeur que s'enracinent la valeur de la personne et le respect de l'autre.

Nous avons tous et toutes nos manières, moins extrêmes, de vouloir nous imposer en diminuant l'autre. Cela demande beaucoup de conviction et d'unité intérieure pour demeurer dans le respect.[...]

Nous sommes membres de la société où nous vivons et nous avons le droit de questionner certains comportements. Nous pouvons interpeller nos concitoyens à résister à ce goût de la violence. Bien sûr, il nous faut nous-mêmes faire preuve d'une grande cohérence dans le dire et l'agir. [...]

(Pierre Gastonguay: Revue "Notre-Dame du Cap",
Québec, juillet-août 2008, p. 26-27).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/09/2012 14:14:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> La violence Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com