Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

XXIe SIÈCLE: L'INCULTURATION.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'inculturation.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 10/09/2012 14:49:45    Sujet du message: XXIe SIÈCLE: L'INCULTURATION. Répondre en citant

Pour bien des gens, l'effort d'inculturation vise d'abord à relever le défi d'une accusation souvent faite aux Églises: celle de paraître étrangère à la culture locale, comme un produit d'importation, parfois même comme une domination culturelle imposée et destructrice. Effectivement, cette raison "politique" existe, mais reste très extérieure à la véritable motivation de l'inculturation.

Exigeante, bien sûr, est la nécessité pour l'évangéliste de s'insérer lui-même au maximum dans la culture propre du peuple qu'il aborde. Mais il ne s'agit pas encore ici d'inculturation. Ce n'est que l'effort préalable par lequel le messager "s'acculture" à son nouveau milieu. Pour porter la force de l'Évangile au coeur d'une culture, il doit en connaître les composantes essentielles, avec leurs expressions, et en respecter les valeurs et les richesses propres.

Selon le Synode de 1985, le but de l'inculturation, c'est de parvenir à "une intime transformation des authentiques valeurs culturelles par leur intégration dans le christianisme, et l'enracinement du christianisme dans les diverses cultures humaines". Mais cette façon de parler nous paraît encore trop théorique. En effet, elle semble considérer le christianisme comme un être existant en lui-même, face à d'autres cultures. Or nous savons bien qu'il n'existe pas de christianisme à l'état pur: tout christianisme vécu se présente toujours au sein d'une culture particulière.

Comment donc exprimer l'enjeu fondamental du processus d'inculturation? Nous pourrons dire qu'il réside dans la volonté de permettre à chaque culture d'être animée de l'intérieur par le ferment de l'Évangile, et de pouvoir ainsi susciter son propre mode de vie chrétienne. Il s'agit de favoriser une réelle créativité qui épanouisse chaque peuple dans sa façon de vivre en Christ selon l'Esprit.

Et, finalement, ce qui est ainsi épanouissement de chaque peuple sera également enrichissement pour toute l'Église. Celle-ci, en effet, ne sera vraiment "catholique" que lorsqu'elle sera embellie par l'apport de toutes les cultures transfigurées par la Bonne Nouvelle.

(Michel Dujarier, Rédacteur en chef de "Mission de l'Église")
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/09/2012 14:49:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'inculturation. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com