Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

JACOB ET SES FILS (Suite III)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 01/10/2012 15:16:00    Sujet du message: JACOB ET SES FILS (Suite III) Répondre en citant

Livre de la Genèse, chap. 25-36.

Nous entendons souvent le nom de Jacob dans la trilogie familière "Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob", évoquée chaque fois que l'on veut conforter la foi des hommes de la Bible: le Dieu qui dans le passé a gardé sa fidélité à l'égard de ces trois patriarches la gardera à jamais à l'égard de tous leurs descendants. Or, c'est envers Jacob que cette fidélité de Dieu est le plus admirable.

Car Jacob n'était pas un enfant de choeur, loin s'en faut. On dit même qu'il a commencé à se quereller avec son frère dès le sein de sa mère! Car il était jumeau; né après son frère, il était donc logiquement considéré comme le cadet , mais le premier enjeu de son existence fut de supplanter son frère pour récupérer l'héritage. Son père, Isaac, était-il donc si riche? Oui et non.

Nomade, il ne possédait pas de territoire et l'on ne connaît pas l'importance de son troupeau. Mais chaque jour, chacun savait que, le jour venu, il transmettrait à son fils aîné la fameuse bénédiction de Dieu qui accompagnait la famille depuis Abraham. Esaü, le fils aîné, attendait donc patiemment ce qui lui revenait de droit et se comportait de manière à plaire à son père. Mais Jacob était bien déterminé. Pour parvenir à ses fins, il dut procéder en deux temps; d'abord acquérir un semblant de légitimité en achetant à son frère son droit d'aînesse. Un jour où Esaü revenait de la chasse, épuisé, affamé, il se rua sur le plat de lentilles préparé par Jacob, lequel en profita pour proposer un troc: le droit d'aînesse contre un plat de lentilles. Marché conclu. La deuxième étape fut plus hasardeuse et Jacob dut ruser, profitant des faiblesses du vieil Isaac. Et Isaac, trompé, prononça de bonne foi sur Jacob la fameuse bénédiction.

En découvrant la supercherie, Esaü fut envahi à la fois par la colère, le désespoir et la haine envers son frère. Mais on n'invoque pas le nom de Dieu à la légère: "Je l'ai béni et béni il restera" trancha le vieil Isaac à contrecoeur. Au passage, on note que Dieu lui-même accepte d'être engagé par la parole des hommes... même quand elle est prononcée à tort. Désormais, la haine tantôt active, tantôt larvée, ne cessera plus jamais entre les deux frères, leurs familles, leurs descendants. Provisoirement, Rébecca pensa plus prudent d'éloigner Jacob pour le soustraire à la vindicte d'Esaü. Et l'on fit d'une pierre deux coups en l'envoyant chercher une épouse au pays de ses pères, à Harran, lè où s'étaient établis les proches d'Abraham. Une femme choisie dans la famille est la meilleure garantie de la transmission des valeurs familiale. Qu'on se le dise!

Voilà Jacob parti, on pourrait dire "enfui", à moitié rassuré: il a quitté la maison paternelle et la sécurité, il part vers l'inconnu. Mais, il n'est pas tout à fait seul: Dieu l'accompagne car la fameuse bénédictgion - même volée! - reste valable. Jacob est un malhonnête, c'est entendu, mais Dieu est fidèle - "Il ne saurait se renier lui-même", dira plus tard Saint Paul. Une nuit, à Béthel, alors qu'il s'est installé modestement pour dormir à la belle étoile, Jacob a une vision: une échelle relie le ciel et la terre, des anges de Dieu y montent et descendent. Puis Dieu lui-même apparaît et répète mot pour mot la promesse faite à Abraham et Isaac: une descendance nombreuse comme les grains de poussière de la terre et le pays de Canaan pour s'y installer et vivre en paix. Au petit matin, Jacob, rassuré, s'écrie:"Vraiment, c'est le Seigneur qui était là et je ne le savais pas!" Et il continue sa route, d'un pas plus sûr en promettant d'adopter ce Dieu-là à son retour s'il revient saint et sauf. Dès son arrivée à proximité de Harran, au bord d'un puits, il fait une rencontre inoubliable: elle est sa cousine, elle est belle, elle s'appelle Rachel. (à suivre).

(Marie-Noëlle Thabut: Revue "Panorama" nov. 2009, p. 3Cool.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/10/2012 15:16:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com