Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE DIEU DE MES AURORES.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La vie monastique.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 23/10/2012 15:07:05    Sujet du message: LE DIEU DE MES AURORES. Répondre en citant

L'étonnant de la nuit, c'est qu'advienne l'aube. Et je prie parce que ce qui est bon et beau, vivant et lumineux, est encore plus inexplicable que ce qui est laid et mauvais. "La multiplication des pains au désert, dit Saint Augustin, nous stupéfie. Ce qui devrait nous stupéfier, c'est le grain en terre, le blé qui lève, les épis ondulant au vent, la moisson, le pain partagé".

Le Dieu que je prie est le Dieu dont je pressens la trace, le sillage, dans le fabuleux empire des nombres et des lois cosmiques, dans la jubilation émerveillée du chercheur, dans la beauté toujours nouvelle engendrée par l'artiste, dans le poème qui tente de dire l'ineffable. Au secret de l'Être et de son éternel instant, je pressens son poète et son berger (Heidegger). "Le poète, l'artiste, le mystique, disait Picasso, sont des gens qui cherchent inlassablement la cachette de Dieu.

Je jubile du Dieu des aurores lorsque le petit enfant ou les amoureux crient de plaisir, lorsque les hommes vont jusqu'à mourir pour que des hommes vivent. [...] Rien n'a de sens dit-on. "Le hasard et la nécessité" dit Jacques Monod. Je ne puis m'en convaincre. Le Dieu que je prie, c'est Celui dont j'entends la rumeur et la symphonie, à la fois dans la science, la poésie, la musique, la peinture, la religion, chacune de celles-ci gardant son territoire des envahisseurs, que la science n'envahisse pas la foi, que la foi n'envahisse ni la science ni la poésie; chacune, à sa façon, décèlera et dira l'unique Mélodie secrète.

Je prie aussi à l'aurore, le Dieu qui danse et qui joue. "Dieu ne joue pas aux dés", disait Einstein. Ce n'est pas si sûr. Dans la fuite éperdue des galaxies comme dans les caprices du nucléon, apparaît l'aléatoire qui est peut-être le jeu de Dieu; un Dieu non solennel, non rigide, non sérieux, un Dieu joueur et créateur, prodigieux inventeur des solutions improbables; un Dieu qui donne joie à l'aile du papillon, à la variation du cristal, à l'imprévu de l'homme.

Je prie le Dieu de qui et vers qui tout coule et déferle.

(Frère Jean-Pierre Lintanf, dominicain: Revue "Prier", oct. 2001, p. 2Cool.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/10/2012 15:07:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La vie monastique. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com