Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'ASSOMPTION DE MARIE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Vierge Marie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 04/11/2012 21:36:27    Sujet du message: L'ASSOMPTION DE MARIE. Répondre en citant

Le Nouveau Testament ne dit rien de la fin de la vie de Marie. Au IVe siècle, Épiphane de Salamine affirme que nul ne sait ce qu'il est advenu de Marie à la fin de sa vie. Nous ne savons ni quand ni où ni de quelle manière la Sainte Vierge quitta la terre pour être "élevée au ciel". C'est le dogme de l'Assomption défini par le Pape Pie XII en 1950 dont la fête est célébrée le 15 août. Avant cela, l'Assomption de Marie était une croyance d'abord populaire reposant sur des traditions dont celle de Jérusalem qui veut que la Vierge Marie y ait passé le reste de sa vie et s'y soit "endormie" doucement dans la mort.

Ce sont les évangiles apocryphes ( textes bibliques non reconnus par l'Église), documents judéo-chrétiens très anciens écrits aux environs du 2e siècle , qui rapportent que Marie, la Mère de Jésus, est morte à Jérusalem, près du Cénacle, dans le lieu où se trouve l'actuelle église de la Dormition ( du latin dormitio, de dormire, "dormir"), pour commémorer le dernier sommeil de la Vierge Marie. Cette église se trouve effectivement à deux pas du Cénacle, sur le Mont Sion, au sud-ouest de Jérusalem, juste à l'extérieur des murs de l'actuelle ville ancienne. Dès 383, les Byzantins y élèvent une église qui est agrandie en 415 par Jean II, évêque de Jérusalem, qui l'appelle "Haghia Maria Sion". Cette "mère de toutes les églises" figure d'ailleurs sur la mosaïque du sixième siècle découverte à Madaba. Détruite par les Perses en 614, reconstruite par les Croisés qui la rabaptisent Notre-Dame-de-Sion, elle est à nouveau détruite en 1219, avant d'être transformée en mosquée par les Turcs en 1517. En 1898, l'Empereur Guillaume II acheta ce terrain et en fit don aux catholiques d'Allemagne. Les Bénédictins d'Allemagne bâtirent l'église actuelle au début du 20e siècle sur les ruines de la basilique byzantine de l'Haghia Sion. De style roman inspiré de la cathédrale carolingienne d'Aix-la-Chapelle, le sanctuaire fut achevé en 1910.[...]

Ce sont encore les évangiles apocryphes relatant l'Assomption de Marie qui sont les sources littéraires les plus anciennes parlant du lieu de sépulture de Marie: "Les Apôtres portèrent Marie près de Gethsémani et la déposèrent dans un sépulcre. Trois jours après, les anges la transportèrent au ciel". La correspondance entre ces textes anciens, les fouilles archéologiques et un récit anonyme datant du 2e ou 3e siècle bien connu surtout dans sa version latine sous le titre de "Transitus Mariae" a révélé que : "la tombe de Marie, près de la grotte de Gethsémanie, se trouve dans un ensemble complexe de sépultures en trois grottes: le corps de la Mère de Jésus fut enterré dans la chambrette la plus à l'intérieur, sur un banc creusé dans la partie Est. (...) Maintenant, il est encore possible de voir le lit funèbre, dans la longueur et sa largeur primitives...". Les empereurs Théodose (379-395) et Maurice (589-602) firent construire autour et au-dessus de la "chambrette" des églises selon la tradition byzantine qui ont été très endommagées par les Perses en 614 et Saladin en 1187. Le "sanctuaire du Tombeau de la Vierge" est situé dans la vallée du Cédron ( ou de Josaphat), au pied du Mont des Oliviers et de la Porte des Lions. On l'appelle aussi Église de l'Assomption. Malheuresement, le terrassement pour construire la route a surélevé le terrain en face du site. Derrière une façade construite par les Croisés, un escalier monumental de plus ou moins 48 marches descend dans une crypte assez profondément éclairée, où l'on peut voir le lit funèbre de l'inhumation transitoire de la Vierge Marie.

Selon le Pape Jean-Paul II, "Quel qu'ait été le fait organique et biologique qui causa, sous l'aspect physique, la cessation de la vie du corps, on peut dire que le passage de cette vie à l'autre vie fut pour Marie une maturation de la grâce dans la gloire, de sorte que, jamais comme en ce cas, la mort n'a pu être conçue comme une "dormition".

Raynold Tremblay: Revue Sainte Anne, Québec, juillet-août 2010, p. 24-25).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/11/2012 21:36:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Vierge Marie Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com