Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

FAUT-IL ENCORE CROIRE AU DIABLE?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le diable.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 28/11/2012 16:44:18    Sujet du message: FAUT-IL ENCORE CROIRE AU DIABLE? Répondre en citant

Lancez le sujet en société... et vous serez surpris. Si Dieu n'inspire plus nécessairement, tout le monde a encore quelque chose à dire sur le diable ou sur les diableries! Mais tout le monde a-t-il les idées claire pour autant? Et si, finalement, Malraux avait eu raison, qui disait en son temps:"Dieu a disparu mais le diable est resté"? N'apportait-il pas ainsi une lapidaire conclusion à l'assassinat de Dieu par les forces de la raison et de la science conjuguées?[...]

Et nombreux sont nos contemporains à emboucher les trompettes de sa renommée. C'est fou, même, le nombre d'idées et d'exemples que tout un chacun peut enfiler sur le sujet, un peu comme les perles d'un ténébreux collier. Croyez-vous au diable? Vaste sujet! Si personne n'a jamais vu Dieu, tout le monde a son mot à dire sur le diable ou du moins sur ses méfaits. Nous parlons ici du malin, du démon, du diable, de Satan, de Belzébuth - et la liste est encore longue. Bref, ici, il ne s'agit pas d'une épithète, mais d'un nom. Et le bât commence à blesser, à cet endroit, précisément. Car si tout le monde est d'accord pour constater l'existence du mal dans le monde, peu sont prêts à le relier à une présence personnelle... ou, à l'inverse, lui attribueraient bien vite toute la responsabilité de ce qui ne tourne pas rond sur la planète. Comme à Dieu finalement. Avec un brin de provocation, disons qu'ils sont victimes du même sort: soit alibi/bouc émissaire.

Quel est l'enjeu pour la vie spirituelle? D'un côté la totalité de la responsabilité du mal échoue sur les épaules de l'homme: "Homme, ne cherche plus l'auteur du mal, c'est toi-même", écrivait Rousseau sans se rendre compte du désespoir où il plongeait l'humanité. De l'autre, c'est l'irresponsabilité facile:"Moi, Monsieur, c'est pas ma faute si le loup a mangé l'agneau", chantait Bécaud, de concert avec la "vox populi". [...] La mise à jour du rituel catholique de l'exorcisme en janvier 1999 - l'ancien datait de 1614 - a relancé l'intérêt pour le sujet, avec des articles parus dans toute la presse. Un intérêt d'autant plus soutenu que l'Église, d'un côté, reste discrète sur le sujet (session annuelle des exorcistes, à huis clos, sur des thèmes aux relents méphitiques tel: "Voyance, envoûtement et sorcellerie").De l'autre, elle a pourvu à tous les postes d'exorcistes en France car il existait bel et bien une explosion de demandes dans les diocèses - Paris arrive naturellement en tête avec plus de 1 500 demandes annuelles... Tout en recommandant de ne pratiquer de grand exorcisme qu'avec la plus grande circonspection.[...]

Le Père Cerbelaud répugne à trop personnifier cet être spirituel. "Il faut se garder de lui donner grande importance. Il n'est pas dans le Credo. On ne "croit pas au diable". Y croire serait lui donner de la consistance. On croit en Dieu. Finalement, le diable n'existe que vis-à-vis de Dieu. Que fait la liturgie? Elle ne le mentionne que pour le chasser et l'exorciser. Il s'agit alors d'illumination et non d'objectivation de la ténèbre. On ne peut croire qu'"au positif", si j'ose dire; le pouvoir de Satan n'est qu'illusionnisme. Il existe, mais on ne le personnifie pas, au sens où il serait un être précis. On ne le combat pas directement mais en oblique: toute vie spirituelle va ici consister à développer les trois réalités dont nous parle le Christ dans l'Évangile de Jean:"Je suis la voie, la vérité et la vie" (Jn 14, 6), alors que le diable obstrue le chemin, ment et tue". C'est donc bien un adversaire de la vie spirituelle, plus qu'une idole ou un Dieu alternatif, que nous présente la tradition, depuis les combats de saint Antoine, père des moines, au désert.[...] "Le diable a été vaincu, il faut simplement le remettre à sa place, l'assigner à résidence".[...]

(Benoît Vandeputte: Revue "Panorama", oct. 2001, p. 14-19).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/11/2012 16:44:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le diable. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com