Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE CORPS ET LA PRIÈRE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La prière: pourquoi?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 28/12/2012 19:56:15    Sujet du message: LE CORPS ET LA PRIÈRE. Répondre en citant

Renouer avec une prière incarnée suppose de ne pas faire l'impasse du corps... Jamais le corps n'a été aussi à l'honneur dans la vie spirituelle! L'engouement général pour les longues marches de pèlerinages, l'attrait pour les techniques de relaxation, la redécouverte des équilibres alimentaires redonnent à notre corps une place centrale dans notre quête intérieure. Saint-Jacques de Compostelle, yoga, retraite à ski de fond ne sont pas de simples tocades. Marcher, respirer, rentrer dans un rythme nous aide à retrouver une vie intérieure, à renouer avec une harmonie plus profonde. Ce que notre vie quotidienne a tendance à écarteler, à disjoindre, trouve une plus grande cohésion lorsque se rencontrent "la tête et les jambes", lorsque se rejoignent "la chair et l'esprit". Cet air du temps ne peut qu'être profitable aux chrétiens pour renouer avec une prière incarnée, pour prendre toute la mesure des enjeux spirituels de l'Incarnation. À nous d'en tirer tous les fruits, de revisiter la tradition spirituelle chrétienne qui fit toujours du corps le compagnon de nos rencontres divines.

Nous avons fait l'expérience que prier nous fait entrer dans une certaine disposition corporelle et que, réciproquement, notre corps doit trouver sa juste position selon l'équilibre et la figure de notre prière. Certains choisissent de marcher et trouvent dans le rythme des pas comme un écho au rythme de la "manducation" des textes. Le danger pourrait être de se laisser enfermer dans ce bernement, de tomber dans le circuit fermé des pensées. Mais, la plupart du temps, le paysage, comme le mouvement des jambes, procure un soutien au silence. D'autres préfèrent la stabilité d'une chaise ou d'un banc de prière. Dans le repos, ils trouvent la source d'un retour au calme, d'un apaisement. Là encore, nous savons que nous ne prions pas de la même façon si nous nous évertuons à nous tenir crispés dans l'attente, les jambes croisées, assis sur le rebord d'une chaise la tête entre les mains ou bien si, au contraire, nous nous abandonnons, le dos appuyé sur le dossier de la chaise, les paumes de mains posées sur les cuisses ou ouvertes en offrande. Dénouer son corps aide à dénouer sa prière...

Donner au corps la place qu'il mérite dans notre prière permet de surmonter bien des écueils derrière lesquels nous nous abritons souvent pour remettre au lendemain le peu de temps que nous voulons consacrer à l'oraison. Comme certains s'inventent une liturgie réglée et régulière afin de rentrer dans le sommeil, à nous d'inventer ces gestes qui construisent le sas qui nous manque pour marquer la transition avec le silence de la méditation. De même que la tisane, la douche du soir ou le tour du pâté de maisons aident certains insomniaques à entrer dans le sommeil, de même les gestes que pose notre corps aident notre esprit à se reposer en Dieu. Ils favorisent l'unité de celui qui entre en prière.

Cessons de rêver à un autre cadre, à un autre emploi du temps pour enfin nous mettre à prier. Pourquoi toujours vouloir nous réfugier derrière les mille tracas ou inconvénients de la vie? Entrer dans le silence de Dieu, poser notre corps, le disposer au recueillement en entrant dans le rythme de sa respiration. Étendre nos mains et nos jambes dans ces positions qui nous soutiennent en un climat d'action de grâces ou de demande. Tout cela nous fait entrer dans un nouveau paysage intérieur, dans une autre durée. De même qu'entrer dans une église ou nous asseoir dans un lieu désertique peut nous porter à mieux rencontrer Dieu, de même les attitudes que nous adoptons en notre corps peuvent nous ouvrir autant de lieux de rencontres divines. Son Esprit parle à notre esprit mais également à notre coeur et à notre corps.

En fait, lorsque nous prions, nous donnons-nous totalement à cette prière? Offrons-nous réellement notre corps lorsque nous prions? [...] Ainsi, lorsque nous aurons appris, seuls, à donner corps à notre prière, nous nous laisserons habiter entièrement par l'Esprit au milieu des autres. Ce ne sera plus du bout des lèvres ni du bout des doigts que nous nous ouvrirons à Dieu mais à plein corps. Seul le corps en prière peut nous mener au coeur à coeur le plus intime avec Dieu.

(Père Pascal Sevez, jésuite: Revue "Panorama", avril 2001, p. 40-41).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 28/12/2012 19:56:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La prière: pourquoi? Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com