Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DANS TOUTES LES GRANDES VILLES.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Saint-Paul.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 21/01/2013 19:18:10    Sujet du message: DANS TOUTES LES GRANDES VILLES. Répondre en citant

Saint Paul n'est pas un ermite qui vit dans le désert, mais un citadin, un homme de la ville. Depuis son enfance, il a pratiquement toujours vécu en ville. Aussi, c'est dans les villes, et de préférence dans les grandes villes, que Paul va annoncer Jésus-Christ, convaincu que, de là, la Parole pourra, chaque fois, "gagner toute la contrée environnante". À cause de cela, le christianisme naissant sera d'abord un phénomène urbain.

Pour voyager d'une ville à l'autre, Paul dispose, comme tous les voyageurs de son temps, des magnifiques voies romaines, dont le réseau dense et bien entretenu, recouvre tout l'Empire. On peut y circuler toute l'année en sécurité, assuré de trouver à chaque étape gîte et nourriture. Les autres routes sont beaucoup moins sûres: ainsi les passes du Taurus et les pistes des déserts sont infestés de brigands. Il vaut mieux s'y aventurer en petits groupes ou en caravanes que tout seul. Et il faut tenir compte du climat. Sur les hauts plateaux d'Asie mineure, par exemple, toutes les villes sont à plus de 1 000 m d'altitude: l'hiver y est redoutable, l'été torride.

Du printemps à l'automne, Paul pouvait aussi voyager par mer. En effet, de nombreux navires, navigant de jour, cabotaient tout au long des côtes de la Méditerranée, et même en pleine mer. Le prix des traversées n'était pas cher. Souvent, on pouvait s'en acquitter en participant aux corvées du bord. Certains navires avaient un assez fort tonnage et pouvaient embarquer jusqu'à 600 passagers. Il manquait de confort. Les voyageurs s'entassaient sur le pont: chacun apportait ses provisions et disposait d'un anneau pour s'attacher à l'embarcation en cas de gros temps. Ce n'était pas du luxe: les tempêtes sont fréquentent en Mer Égée, et Paul raconte lui-même qu'il a fait plusieurs naufrages. Ce que les marins redoutaient le plus, c'était l'Euraquilon, ce terrible ouragan du Nord-Est qui entraînait toujours des catastrophes.

(Revue "Fêtes et Saisons", fév. 1972, p. 12).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/01/2013 19:18:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Saint-Paul. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com