Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CORINTHE AU TEMPS DE SAINT PAUL.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 23/01/2013 16:03:47    Sujet du message: CORINTHE AU TEMPS DE SAINT PAUL. Répondre en citant

Corinthe, où Paul arrive au printemps 50, c'est une ville de 600 000 habitants, la capitale de la province romaine d'Achaïe, un centre maritime de première importance.

Deux ports, à l'est et à l'ouest de l'isthme, exportent des statuettes de bronze et des miroirs métalliques dans tout l'Empire. Sur les quais, des gens et des marchandises venus de tous les pays du monde méditerranéen. Entre les deux ports, une sorte de bac terrestre permettant aux petits navires marchands de franchir l'isthme sur des chariots, moyennant péage.

Corinthe est un centre commercial très actif, où l'on peut voir se côtoyer des marins, des voyageurs, des commerçants de tous les pays et de toutes les races ( la colonie juive est très importante).

La ville est neuve: après avoir été mise à sac en 146 avant Jésus-Christ par le général Mummius, elle a été reconstruite par César, il y a une centaine d'années, pour être une plaque tournante entre l'Asie et l'Italie. Tous ceux qui viennent s'établir à Corinthe peuvent devenir citoyen de la ville: anciens esclaves, commerçants, artisans. Même les indésirables peuvent tenter d'y refaire leur vie.

Corinthe est alors, avec Alexandrie, le centre le plus cosmopolite de l'Empire. On y dénombre près de 150 cultes différents, ce qui donne une idée de ce que devait être la population.

Au sud de la ville, sur une haute colline, se dresse le temple d'Aphrodite, déesse des amours libres. Un peu partout dans la ville, on peut voir des idoles. Mais aussi, tout ce qui, dans un port de cette importance, peut distraire les marins, les voyageurs, les soldats: des chanteurs, des danseurs, des spectacles de toute sorte. Et des prostituées, reconnaissables à ce qu'elles vont, de par la ville, cheveux courts et tête nue. Corinthe n'a pas bonne réputation: c'est un mauvais lieu, une sorte de bas port marseillais où les filles, comme on dit en argot, "se corinthisent" sous le regard des "corinthiastes" (proxénètes, en grec distingué). L'homosexualité est pratique courante et au temple d'Aphrodite, là-haut, sur la colline, un millier de jouvencelles s'adonnent à la prostitution sacrée, propageant la "maladie de Corinthe", tristement célèbre dans tout l'Empire...

C'est dans cette ville corrompue par l'argent et la débauche, que Paul va fonder une des communautés chrétiennes les plus importantes. Ce ne sera pas sans mal.

La plupart des chrétiens de Corinthe sont des gens du petit peuple: artisans, marchands, marins, dockers, débardeurs, esclaves (il y a 400 000 esclaves à Corinthe). Ils n'ont guère d'instruction, mais ils ont entendu parler des grands courants philosophiques de l'époque ( platonisme, orphisme, pythagorisme...) par les orateurs de toute sorte qui, sur les places publiques, exposent à tous leurs idées. Alors, ils discutent, parfois sans fin, dans leurs assemblées, des théories les plus diverses, sans toujours bien les comprendre. Et ils mélangent tout cela avec ce que Paul leur a dit du Christ, de la résurrection, de la liberté chrétienne. De petits clans se forment et s'affrontent. Et l'ambiance de la ville n'arrange pas les choses: la débauche est partout, mais personne ne s'étonne, tout le monde trouve ça normal... même les chrétiens nouvellement convertis.

Pour célébrer l'Eucharistie, certains se regroupent par affinité. D'autres confondent la célébration de la Cène et le culte de Bacchus, dieu de la vigne. Au nom de la foi, certains revendiquent la liberté, si chère aux Grecs, mais pour eux, la liberté inclut la liberté sexuelle...

Oui, Paul aura du fil à retordre avec ses chrétiens de Corinthe. Il leur écrira plusieurs fois pour leur dire ce qu'il pense de ce qui se passe dans leur communauté. Et comme cela ne suffira pas, il se rendra chez eux en personne après les avoir menacés d'arriver chez eux... avec une trique!

(Revue "Fêtes et Saisons", fév. 1972, p. 17).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/01/2013 16:03:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com