Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE CHRIST SUFFIT!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Saint-Paul.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 23/01/2013 16:47:00    Sujet du message: LE CHRIST SUFFIT! Répondre en citant

Après des débuts difficiles à Damas et à Jérusalem, c'est surtout à Antioche, avec Barnabé, que Paul va faire ses premières armes d'évangélisateur. Il y a dans la ville une communauté chrétienne assez nombreuse, composée surtout de païens, c'est-à-dire de non-juifs convertis à Jésus-Christ. L'Évangile leur a été annoncé par des Cypriotes, des Cyrénéens chassés de Palestine par la persécution qui, connaissant la répugnance des "Grecs" pour la circoncision, se sont gardés de la leur imposer. Ce n'est pas Saul qui va les contredire! Mais cette décision soulève un grave problème. En effet, ce païens qui viennent de se convertir au Christ ne devraient-ils pas d'abord s'agréger au peuple juif par la circoncision et les observances de la Loi, pour devenir chrétiens? Les chrétiens issus du judaïsme le prétendent avec véhémence. Mais avec autant de véhémence, Saul affirme le contraire. Pour lui, il n'y a aucun problème: le Christ suffit! La circoncision, les observances de la Loi, tout cela est maintenant dépassé. Pour lui, c'est une certitude. Il n'en démordra pas. Toute sa vie, il se battra pour défendre cette première grande intuition de sa vie d'apôtre et de chrétien.

La question est grave, si grave qu'on se réunit à Jérusalem pour en discuter. Il y a là, autour de Pierre et de Jacques, les Apôtres et les anciens. Et la délégation venue d'Antioche avec Saul et Barnabé. Les deux thèses s'affrontent. Pour Saul et Barnabé, les païens qui se convertissent sont sauvés, sanctifiés par le Baptême; la Loi de Moïse et les observances rituelles n'ont pas à intervenir. Des Pharisiens devenus chrétiens soutiennent le contraire: pour eux, la circoncision a toujours force de loi; les chrétiens y sont soumis; faute de quoi, les judéo-chrétiens devront, selon la Loi, les tenir à distance. Ce n'était pas un problème théorique: il y allait de la vie quotidienne dans les communautés, dont beaucoup comportaient à la fois des Juifs et des païens convertis. Un exemple? Peu après ce "concile" de Jérusalem, Pierre lui-même, qui séjourne à Antioche, se laisse influencer par les judaîsants: il recommence à vivre à la juive et il cesse de fréquenter les païens! Saul est indigné! Agir ainsi, c'est annuler le Christ! Si la Loi de Moïse reste indispensable, alors ce n'est pas le Christ qui nous sauve, ni notre foi en Lui! Oui, Saul est outré. Et il dit à Pierre ses quatre vérités.

La Loi, la foi? cela peut nous sembler aujourd'hui une querelle du passé, et dépassée: une divergence de point de vue entre les deux "grands" de l'Église naissante: Pierre et Paul, deux hommes qui avaient chacun leur caractère...

En fait, l'enjeu était considérable: il y allait de tout l'avenir du christianisme, Saul en avait conscience. Et la question posée était une de ces grandes questions toujours actuelles.[...]

Au coeur de la Loi de Moïse dont il est question ici, il y avait les Dix commandements. Rien de tout cela n'est aboli par Jésus. Mais à ces commandements s'était ajouté tout un ensemble de prescriptions réglant le culte et la vie quotidienne jusque dans les moindres détails: sabbat, sacrifices, dîme, ablutions, vie conjugale, travail...Tout cela, à l'époque, était nécessaire, mais n'était que provisoire.

Or, dans le judaïsme du temps de Jésus, ce prescriptions, ces obligations, ces pratiques, ces rites, étaient montés en épingle par les Scribes et les Pharisiens, comme si cela était l'essentiel.[...]

Saul était Pharisien et fils de Pharisien. Il savait tout cela. Mais le Christ suffit! C'est Lui qui nous sauve. Plus question de multiplier les rites, les ablutions, les sacrifices d'agneaux. Ce qu'il faut, c'est adhérer au Christ intimement, personnellement, avec amour, joie et espérance. L'ancienne Loi n'est pas annulée: elle trouve son accomplissement, son aboutissement dans une Loi nouvelle, celle de l'Évangile. celle de Jésus. Une loi d'amour inscrite désormais dans nos coeurs par l'Esprit Saint.

(Revue "Fêtes et Saisons", fév. 1972, p.8-9).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/01/2013 16:47:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Saint-Paul. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com