Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA BIBLE ET LE BONHEUR.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 01/02/2013 20:39:13    Sujet du message: LA BIBLE ET LE BONHEUR. Répondre en citant

Les toiles de tentes sombres ont été roulées et posées sur les chameaux accroupis. La voix de la corne s'élève. Quelques cris, des aboiements de chiens, les petits ânes s'ébranlent. La caravane commence à s'étirer vers le Nord-Ouest. Dans trois jours, quatre jours, une semaine, on trouvera l'herbe fraîche et les bêtes pourront se rassasier. L'herbe en abondance, l'eau qui ruisselle, l'arbre qui prospère au bord du cours d'eau. "Un pays où coule le lait et le miel". Ces images de prospérité et de bonheur accompagnent - réalité, attente, rêve - la marche du peuple hébreu.

La Bible - la mémoire la plus profonde des juifs, des chrétiens, et aussi des musulmans - est un itinéraire vers le bonheur. Chacun des écrits de cette bibliothèque vivante fait retentir, en des circonstances mouvantes, l'invitation à être heureux.

Et pourtant, celui qui tourne les pages vénérables de la Bible rencontre sans cesse des combats, la violence, le malheur de honnêtes gens, l'écrasement des faibles, la domination brutale des empires, la maladie, la mort... Le bonheur de l'Israélite assis sous son figuier, en train de contempler les pampres de sa vigne et les visages de ses proches, ne dure jamais longtemps. La trompette sonnera bientôt l'alarme. Comme le bonheur est fragile et menacé!

Mais l'important est l'avenir de la famille, de la tribu, du peuple: "l'individu" ne s'est pas encore isolé.

L'itinéraire est toujours à reprendre. Ensemble. Peut-être est-il autre que les chemins prévus. La Bible est une histoire et une exploration du bonheur, une initiation et une pédagogie vers la béatitude intérieure. Parcours infini.

Il s'agit d'abord de pâturages pour des tribus de pasteurs. Ces hommes sont des terriens. Ils ne sont guère préoccupés de l'au-delà. Ils aiment ce monde. Pour eux, Dieu n'est pas lointain dans le ciel des Idées: il est actif sur la terre, il habite ses ténèbres et ses aurores, on reçoit de lui une espérance invincible. Au long des veillées, quand les feux commencent à s'assoupir, on raconte comment il a fait alliance avec l'ancêtre Abraham: entre les bêtes tuées et coupées en deux selon le vieux rite qui menaçait de pareil sort celui qui n'observait pas le contrat, le patriarche avait vu passer le brandon incandescent, le feu du Dieu qui s'engageait. La promesse ne concernait pas que les vivants. Elle était aussi celle d'une descendance innombrable:"Regarde les étoiles au ciel et les grains de sable au bord de la mer, telle sera ta postérité". Et le vieil Abraham, époux d'une femme stérile, qui "s'en allait sans enfant"!... Dieu promettait l'impossible. Les petits pâtres qui rêvaient devant les dernières braises apprenaient qu'ils étaient nés de l'impossible, que leur vie était miracle et gratuité, qu'ils étaient voués à accueillir Dieu et à réaliser de leurs mains des avenirs inespérés et surprenants. On raconterait demain l'histoire de Sara, la naissance que la fécondité de Dieu fait surgir de l'humaine stérilité.

Le bonheur d'Israël est dans sa mémoire. Quand la nation traversera les décennies de la déportation en Mésopotamie, au 6e siècle avant Jésus-Christ, quand elle sera menacée de mourir, on se remémorera avec plus de force encore ces traditions:"Dans la mémoire, gît le secret de la rédemption". On rassemble les écrits, on les mêle, et l'identité d'Israël s'affirme. On est exilé, mais on l'a été en Égypte sept siècles plus tôt, et Dieu est venu libérer: Moïse, Pharaon, Mer rouge, marche vers le désert vers la Terre Promise... Dieu n'a pas changé, il va revenir et libérer à nouveau.

La civilisation des vainqueurs dresse ses temples vers le ciel, elle adore la lune alors qu'en Égypte on rend culte au soleil. Pour ces Empires, l'homme n'est pas grand-chose, et son sort est déterminé par les aléas célestes de la cité des dieux. Mais le juif qui écrit du bout de son calame les premières pages de la Bible raille finement les religions des supergrands: soleil et lune relèvent de l'éclairage, la Parole de Dieu qui crée tout retentit chaque jour pour dire que cela est "bon". Il crée l'homme et la femme à son "image". La création du chaos, Adam et Ève habitent un jardin, tout commence dans la lumière du bonheur. Finie la sacralisation des forces obscures de la nature et des détenteurs du pouvoir: seul l'homme est sacré, et son humanité masculine et féminine vouée à l'amour, à la fécondité, à la maîtrise du monde. La toile de fond de la mémoire d'Israël offrait jusque dans la malheur cette vision heureuse, celle de la vocation première qui invitait à toujours "se souvenir de ce qui sera". Vision de l'origine, attente de l'accomplissement, on allait de l'avant, avec le "Dieu fidèle".

On savait aussi les innombrables déchéances. On avait oublié les incroyables paroles reçues de Lui. On s'était enfermé, de tant de manières, dans les étroitesses humaines. On avait oublié l'immense réalité de la Promesse, la force tonique de l'Alliance. On était devenu comme tout le monde: les riches écrasaient les pauvres; les rois s'enorgueillissaient de leur armée; au lieu de s'appuyer sur Dieu, on se perdait en magouilles diplomatiques. "Humain, trop humain"...La nation de la mémoire avait oublié son fiancé divin. Elle avait perdu son âme.

Les prophètes avaient annoncé la ruine, toutes les ruines. Maintenant on rappelait le bonheur perdu: les vignes, les oliviers, le Temple, la cité sainte Jérusalem... Fallait-il douter du Dieu des Pères? Il allait donner le signe de sa fidélité: en 536, Cyrus le Perse est victorieux de Babylone et un édit libérateur ouvre aux Juifs le chemin du retour. Oh! bonheur:"Notre bouche s'emplit de rires et nos lèvres de chansons"... Mais, là-bas, au pays retrouvé, que de désordres et d'accablantes difficultés. Le rêve des retrouvailles fait place aux âpres réalités. On va connaitre d'autres dominations: les Perses, les Grecs, les Romains... Mais on a beaucoup appris. Il a bien fallu constater que le juste n'est pas toujours récompensé en ce monde et que les fripouilles vivent parfois jusqu'à leur mort dans la richesse. Alors que penser de ce vieux bonheur de prospérité paysanne dans lequel on voyait la bénédiction de Dieu?

Mais la certitude du bonheur radical demeure, s'approfondit encore, cherche à s'affirmer alors même que tout semble la contredire: Dieu n'a pas renié sa Promesse, il accomplira son Alliance. Un jour viendra son Oint, le Messie, Dieu lui-même régnera. Dans cette attente ardente, le coeur du bonheur, c'est de vivre avec Dieu, de fréquenter son Temple, de le prier jusque dans l'intime solitude des nuits.[...]

Au terme des longues attentes, un enfant "tressaille d'allégresse dans le sein" d'une vieille femme. Élisabeth accueille Marie. Le bonheur a fait son chemin. Il a été tour à tour pâturages, terre d'hommes libres et libérateurs, Temple, Loi divine. La vaste biliothèque de l'expérience d'Israël, et des premières communautés chrétiennes a sans cesse montré le bonheur en train de naître et de renaître avec tant de facettes, sans tricher jamais avec la beauté, la dureté et l'opacité de la condition humaine.[...]

Revue "Fêtes et Saisons", mars 1990, p. 17-19).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/02/2013 20:39:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com