Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'HISTOIRE DU BONHEUR.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Le bonheur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 03/02/2013 20:11:19    Sujet du message: L'HISTOIRE DU BONHEUR. Répondre en citant

La course au bonheur est universelle. Elle est aussi de tous les temps. Au point qu'on peut dire que toute l'histoire de l'humanité n'est que l'histoire des efforts ( plus ou moins heureux) de l'homme pour conquérir le bonheur.

Le paradis perdu:

Si loin qu'on explore le temps, si loin qu'on remonte dans l'histoire des vieilles civilisations, on retrouve la nostalgie d'un Paradis perdu, d'un Âge d'Or, que certains situent aux origines du monde et d'autres à son achèvement. Ce Paradis perdu d'où le mal, la guerre, la souffrance et la mort sont à jamais bannis, hante le coeur et la mémoire des peuples comme des individus. Saint Augustin y voyait le signe, la preuve que l'homme a connu autrefois un état de bonheur parfait qu'il a expérimenté et dont il a conservé dans la mémoire le goût et la saveur. Le psychanalystes, disciples de Jung, voient là un "archétype", c'est-à-dire une des grandes images originelles de l'inconscient des peuples, apparemment ensevelie mais toujours prête à refaire surface. Ce qui semble incontestable, c'est que depuis qu'il existe, l'homme a toujours poursuivi le bonheur comme un paradis perdu auquel il aspire.

L'homme à la recherche d'une sagesse:

Les hommes ont toujours cherché le secret du bonheur présent, celui que l'on peut atteindre par ses propres forces, ou demander à des dieux. D'où les multiples "sagesses" ou philosophies qui, en Orient ont germé au cours de l'histoire et proposé à l'homme autant de voies, de moyens pour parvenir au bonheur.

La contemplation du beau, la recherche de l'harmonie et de l'équilibre du corps et de l'esprit, le culte de l'impassibilité et de la maîtrise corporelle et sensorielle... sont autant de voies proposées pas les sagesses orientales traditionnelles pour parvenir au bonheur. Si les Occidentaux que nous sommes sont si souvent séduits par ce programme de vie (exemple: le yoga et la vogue actuelle des mystiques et des techniques orientales), n'est-ce pas parce que nous soupçonnons qu'il y a là, effectivement, une des voies d'accès au bonheur?

Mais la grande époque du bonheur, si l'on peut dire, fut l'Antiquité grecque. Non pas que les hommes y furent nécessairement plus heureux que d'autres, mais parce qu'ils tentèrent plus consciemment de l'être.

Cette recherche du bonheur que tout homme entreprend instinctivement, les penseurs, les philosophes grecs en ont alors fait la valeur suprême de la morale. La fin de l'homme était le bonheur; on discutait seulement sur la manière de l'atteindre. Les épicuriens recherchaient la sérénité dans un pacte avec la nature, par un usage prudent des plaisirs qu'elle offre à l'homme. Les stoïciens voyaient le bonheur dans une vertu qu'on sait dominer, par la volonté, toutes les passions et toutes les souffrances. Les uns comme les autres étaient d'accord avec les grands philosophes de la raison: Platon et Aristote, pour voir le bonheur dans un accord, une harmonie entre les ordres du monde et les aspirations les plus hautes de l'homme. Le bonheur ainsi défini était un état permanent et parfait, n'ayant que de lointains rapports avec ces signes extérieurs, bien-être ou plaisir, que nous appelons si souvent le bonheur. Ce bonheur "classique", raisonnable et pacifié, venait récompenser la vertu et se réaliser dans la contemplation. C'était un bonheur terrestre. Seuls les sages pouvaient y prétendre.

Aujourd'hui comme hier:

Depuis l'Antiquité gréco-romaine, de nouvelles sagesses ont vu le jour. Chacune d'elles, à son tour, est venue proposer à l'homme une nouvelle manière de voir le monde et la vie, d'accéder ( ou de renoncer) au bonheur. Aucune n'a pu ignorer la révolution opérée par le christianisme. Alors que les anciens situaient la fin de l'homme dans un bonheur terrestre, le christianisme l'a transféré dans une béatitude éternelle, en Dieu. Le bonheur, dès lors, est-il possible ici-bas? C'est là toute la question.[...]

(Revue "Fêtes et Saisons", mars 1990, p. 26-27).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/02/2013 20:11:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Le bonheur Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com