Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

NOTRE FRÈRE LE FEU.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'environnement.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 05/04/2013 14:21:48    Sujet du message: NOTRE FRÈRE LE FEU. Répondre en citant

Quoi de plus beau qu'un feu de camp, par un doux soir d'été, brûlant tout joyeux dans le noir? Quoi de plus indomptable que la flamme qu'on ne peut toucher sans se brûler? Quoi de plus fort que l'incendie dont l'embrasement peut tout ravager? Oui, le feu est un frère fantasque qu'il faut surveiller: il demande du soin et de l'attention; on ne peut le laisser seul. Saint François le sait bien, mais il ne peut s'empêcher de s'en émerveiller, comme de toutes les œuvres créées par Dieu.

Le feu se révèle un mystère. Quelle est sa vraie nature: est-il matière, chaleur ou lumière? Ou les trois à la fois? Il s'agit d'un état de passage, lorsque la matière se transforme chimiquement d'une substance en une autre. Il est à la fois bien réel et presque insaisissable.

La conquête du feu fut un tournant pour l'humanité. Il s'agit d'un des premiers exploits techniques de l'histoire. La culture humaine est née, lorsque le soir, on se regroupait autour du feu et qu'on se racontait la journée. C'est certainement à sa lumière que furent contées les premières légendes et interprétées les premières chansons.

Toutes les cultures et toutes les religions utilisent le feu pour signifier des réalités importantes de la vie. Beaucoup de peuples l'utilisent comme un des symboles de l'amour: comme le feu, l'amour humain peut éclairer, réchauffer et... brûler. Comme l'amour, le feu peut se transmettre sans se perdre: une flamme, bien que partagée, ne connaît aucune diminution de sa lumière.

"Je suis un feu brûlant" a dit le Seigneur dans l'Ancien Testament. Le buisson ardent, au mont Sinaï, révéla à Moïse la présence même de Dieu, comme un feu qui brûlait, mais ne se consumait pas. Dieu se dit aux côtés de Moïse, il se présenta avec force comme un allié dans sa lutte pour la justice.

Dans le Nouveau Testament, le feu de l'Esprit Saint se divisa en flammes qui se posèrent sur chacun des disciples au jour de la Pentecôte. Dans la vie de l'Église catholique, la flamme des cierges accompagne chaque messe. Celle du cierge pascal illumine la nuit du Grand Passage. Pour beaucoup d'entre nous, allumer un lampion se veut un geste de foi et d'espérance. Cette flamme demeure auprès de Dieu, une fois que nous sommes repartis. En l'allumant, pourquoi ne pas demander à Dieu de devenir nous-mêmes des flammes pour éclairer et réchauffer la vie de notre prochain?

(Denis Villeneuve, prêtre: Revue "Le Messager de Saint-Antoine", Québec, Canada, oct. 2008, p. 10).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/04/2013 14:21:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'environnement. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com