Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

BIBLE ET RÉINCARNATION.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 05/04/2013 19:57:00    Sujet du message: BIBLE ET RÉINCARNATION. Répondre en citant

Il faudrait être sourd et aveugle depuis longtemps pour ignorer que la réincarnation compte un nombre d'adeptes impressionnant. C'est même devenu un phénomène mondial où l'on retrouve un nombre croissant de catholiques. Nous sommes donc en droit de nous interroger sur ce qui fonde une telle attirance vers ce mouvement aussi peu catholique que possible.

Le fond de la croyance veut qu'une âme se sépare de son corps pour entrer dans un autre corps et y poursuivre sa croissance spirituelle. Mais cet autre corps dans lequel on entrerait est normalement déjà animé par une âme; dans le cas contraire, on n'a pas affaire à un corps, mais à un cadavre. Alors, que se passe-t-il exactement? Je défie n'importe qui de m'en fournir une explication qui soit défendable. Autre considération: on se réincarnerait, soit pour expier une mauvaise vie antérieure, soit pour continuer de se perfectionner dans une deuxième vie. En effet, disent certains, une seule vie ne saurait nous mener à la perfection, qui exige un long apprentissage.

À cela, bien des objections sont possibles. Tout d'abord, où a-t-on pris l'idée que l'on ne doit mourir que lorsqu'on est parfait? De plus, qui m'assure que dans une vie ultérieure je serai meilleur que dans ma première ou ma deuxième vie? Si, en l'espace de 70 ans, je n'ai pas réussi à donner un sens convenable à ma vie, qui me dit que je réussirai plus tard? Enfin, jamais personne n'est venu nous dire comment s'était fait le transfert d'un corps à un autre. Si la réincarnation existe, ce doit être pour tout le monde, et non pas pour des initiés seulement. Je n'ai jamais rencontré personne qui se souvienne d'être passé d'un corps à un autre. Vous? Ainsi que vous pouvez le constater, rien de tout cela ne s'appuie sur des principes fermes et évidents pour tous. D'ailleurs où serait la responsabilité de la personne humaine dans tout cela, si on pouvait repousser indéfiniment le moment où on va vraiment et sérieusement prendre sa vie en mains?

Ni les Perses, ni les Chinois, ni les Égyptiens n'ont connu cette croyance. C'est l'Inde du VIIe siècle avant Jésus-Christ qui l'a inaugurée. Des gens très simples voyaient évoluer la nature autour d'eux et ils constataient que tout était cyclique, que les mêmes choses revenaient périodiquement. Comme leur vie n'était pas toujours une réussite, ils se sont imaginés qu'ils pouvaient l'améliorer par des réincarnations successives et la renouveler, un peu comme tout se renouvelle dans la nature. Mais rien ne laisse supposer que nous devions suivre la nature en tous points. Notre destinée n'est pas naturelle, mais surnaturelle. Et je crois que le temps est venu pour jeter un coup d'œil dans la Bible, pour voir ce qu'elle en pense.

Il faut dire d'emblée que les Juifs rejettent absolument cette hypothèse. Dans l'Ancien Testament, avant 200 avant Jésus-Christ, la croyance à un au-delà n'était pas encore clairement établie, mais le retour sur terre n'était nullement admis ni même suggéré. Avec le Livre de Daniel, il opère une ouverture possible sur l'au-delà, et dans le Livre des Maccabées, on dit précisément: " Mes frères, après avoir supporté une douleur passagère, jouissent maintenant de la vie éternelle". Il n'est donc pas question d'un retour sur terre. Et que nous dit le Nouveau Testament? Il est bien spécifié dans la parabole du pauvre Lazare que le mauvais riche ne saurait bénéficier d'une seconde vie pour racheter la première. Mais le cas le plus patent, c'est sûrement celui du bon larron. S'il y en a un qui aurait eu tous les motifs du monde pour racheter sa vie, c'est bien lui. Or, Jésus ne le lui suggère nullement, mais l'assure que ce jour même il sera avec lui au paradis. Et voilà le bon larron délivré en un instant de toute une série de réincarnations qui, disons-le en passant, étaient considérées par les Hindous comme une punition et non comme une promotion, ainsi que les Occidentaux semblent le croire. C'est vraiment le monde à l'envers! Et quand saint Paul dit qu'il aimerait mourir pour rejoindre le Christ, mais qu'il faut encore séjourner sur terre, son désir serait bien vain, si effectivement il avait encore la possibilité de revenir sur terre. Et c'est encore lui qui ajoute que notre corps mortel sera remplacé par un corps spirituel, qui ne sera plus sujet à la corruption. Enfin, dans la lettre aux Hébreux, on affirme catégoriquement:" Les hommes ne meurent qu'une fois, après quoi il y a jugement".

Certains partisans de la réincarnation affirment que l'on trouve dans la Bible deux cas de réincarnation, celui d'Élie et d'Énoch. Il est vrai qu'un certain nombre de Juifs ont cru à une certaine époque qu'Élie n'était pas mort, mais avait été emporté au ciel, et qu'un jour il reviendrait. De plus, Jésus a bien dit que la venue de Jean Baptiste était comme le retour d'Élie, non de la personne d'Élie, mais de sa puissance. La nuance est respectable. D'autre part, si on pensait qu'Élie reviendrait, c'est précisément parce qu'on pensait qu'il n'était pas mort. Si donc il était revenu en personne, ce qui n'a jamais été prouvé, il ne se serait pas réincarné, puisque, conformément à une croyance du temps, il n'était pas mort. Pour ce qui a trait au cas d'Énoch, si on consulte la Genèse au chapitre V, verset 24, contrairement aux patriarches qui le précèdent, il n'est pas dit qu'Énoch est mort, mais que Dieu l'a enlevé. À toutes fins utiles, lui non plus n'a jamais été retrouvé.[...]

(Marcel Provost, capucin: Revue "Le Messager de Saint-Antoine", Québec, Canada, janv.-fév. 2000, p. 5).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/04/2013 19:57:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com