Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA SOCIÉTÉ ABSTRAITE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Nouvelles technologies d'information
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 22/07/2013 19:19:15    Sujet du message: LA SOCIÉTÉ ABSTRAITE. Répondre en citant

Dès 1945, le philosophe Karl Popper imaginait une société où les humains n'auraient plus de contacts directs avec leurs semblables. Aujourd'hui, les innovations dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) laissent croire que cette société abstraite pourrait devenir réalité.

Dans "La société ouverte et ses ennemis", Popper dresse le portrait d'un monde où les gens ne se parlent plus que par télégrammes, où les déplacements se font à bord de véhicules monoplaces et où la fécondation in vitro remplace les méthodes de reproductions traditionnelles. Bien sûr, nous n'en sommes pas encore là, du moins en ce qui concerne les deux dernières parties de cette prophétie. Par contre, la première est plus troublante.

En effet, on ne peut nier que les cellulaires et l'Internet sont de plus en plus présents dans nos vies. Cette invasion de la sphère privée par les TIC a sans doute des impacts positifs. Par exemple, elle facilite la circulation de l'information et permet ainsi d'économiser le bien le plus précieux que possède l'Homme du 21e siècle: le temps. Cependant, elle s'accompagne aussi d'effets pervers dont on ne mesure pas encore toute l'ampleur.

"The medium is the message": Cette fameuse phrase de Marshall McLuhan signifie que le mode de transmission d'un message importe autant que son contenu. Dans cette perspective, il est clair que les technologies de l'information et de la communication ont modifié la nature des échanges interpersonnels en ajoutant des intermédiaires entre le producteur du message et son destinataire. Le problème est que ces intermédiaires introduisent des risques de distorsion qui peuvent nuire à la compréhension du message.

Prenons deux individus qui communiquent par Internet via un forum de discussion. La possibilité que des malentendus se glissent dans la conversation est beaucoup plus grande que si ces deux mêmes personnes étaient face à face, ne serait-ce que parce que le clavardage ne rend pas compte des émotions ressenties par les deux interlocuteurs. Or, le faciès, le ton de la voix, et la vitesse à laquelle les mots sont prononcés font tous partie du message. Autrement dit, les TIC permettent peut-être de faire circuler l'information plus rapidement, mais elles ont aussi pour conséquence de diminuer la qualité de cette information.

Serait-ce une nouvelle forme d'exclusion? En plus des risques de distorsion, la prolifération des TIC pose aussi la question de l'accès à la technologie. Cette problématique comporte deux dimensions principales. La première a trait aux "coûts de branchement" car, comme chacun le sait, la technologie n'est pas gratuite. En fait, elle est assez dispendieuse pour qu'une large portion de la population ne soit pas en mesure de se l'offrir, du moins au Canada. Considérant que le cellulaire et l'Internet sont en train de s'imposer comme des indispensables, ceux qui n'y ont pas accès pourraient bien être confrontés à une nouvelle forme d'exclusion.

La deuxième dimension concerne la maîtrise de la technologie. En effet, l'utilisation des Tic suppose l'acquisition de connaissances de base. Cet apprentissage est certes à la portée de tous. Néanmoins, il requiert des efforts supplémentaires de la part de certains groupes. On pense surtout aux personnes âgées qui, contrairement aux jeunes, n'ont pas eu la chance de grandir avec la technologie. Il relève de notre responsabilité en tant que société de nous assurer que ce handicap n'empêche pas les aînés d'avoir accès à des services auxquels ils ont droit en tant que citoyens.

Face à ces considérations sur l'avenir des TIC, je me sens partagé entre l'inquiétude et l'espoir. Inquiétude parce que, tout comme Popper, je crains que la société abstraite se réalise de mon vivant. Quand je vois des gens qui marchent dans la rue avec leur oreillette, l'air de parler à des êtres invisibles, je me dis que nous ne sommes pas bien loin de l'homme-machine. Ça ma donne des frissons dans le dos. [...] Malgré tout, je continue à espérer que les hommes préféreront toujours se rassembler autour d'une bonne table pour échanger face à face que de se donner des rendez-vous sur Facebook. La valeur que j'accorde au contact humain est beaucoup trop grande pour que j'accepte d'y renoncer au nom d'une quelconque conception du progrès.

(Simon Letendre: Revue "Présence Magazine", déc. 2008-janv. 2009, p. 30).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/07/2013 19:19:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Nouvelles technologies d'information Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com