Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PÉDOPHILIE CHEZ LES PRÊTRES ET LES RELIGIEUX: UN MAL PROFOND.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> La pédophilie.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 03/08/2013 19:38:45    Sujet du message: PÉDOPHILIE CHEZ LES PRÊTRES ET LES RELIGIEUX: UN MAL PROFOND. Répondre en citant

Le dossier des prêtres pédophiles est devenu accablant. Accablant pour le Pape et le hiérarchie; accablant aussi pour les fidèles, voire pour quiconque se soucie de la qualité spirituelle de la société. Actes criminels aux conséquences graves, les actes pédophiles créent une souffrance indescriptible chez les victimes et manifeste une souffrance, parfois intolérable, chez certains des auteurs eux-mêmes.

La victime se sent la plupart du temps marquée au fer rouge d'un acte qui tient à la fois du plaisir défendu et du sacrilège. Elle sent qu'elle a été naïve, trompée, en plus de se sentir coupable du plaisir involontairement éprouvé. Pensant être la seule personne au monde à qui cela est arrivé, elle perd confiance en son jugement, en son intelligence, en sa bonté. Le garçon ou la fille ne se sent pas comme les autres: il est à part, anormal, différent des jeunes de son âge, coupé de sa famille par un secret honteux. Le silence dont il doit s'entourer l'isole, et le jeune perd la confiance fondamentale dans les adultes, même et surtout les plus respectés. Dans certains cas, cette initiation trouble à la vie sexuelle marquera celle-ci d'un ineffaçable sentiment de culpabilité ou liera tout acte sexuel à la soumission, à la peur, au masochisme, parfois à la violence.

La pédophilie est une maladie. Chez certains pédophiles, cette maladie est englobée dans la perversion, c'est-à-dire dans l'absence d'émotions et de sentiments envers l'autre. On a relevé ce type de pédophilie perverse chez un certain nombre de prêtres qui ne regrettent rien de ce qu'ils ont fait, convaincus d'avoir comblé d'affection et de plaisir des jeunes qui en demandaient.

Sans être aussi froids, certains prêtres jouent assez cyniquement de leur prestige pour exiger un service urgent, une consolation, un bien-être de quelques minutes procuré par un jeune valet qui ne dira rien à personne et qui sera même flatté par une telle complicité avec un prêtre. Ce dernier estime que le plaisir sexuel avec un adulte est trop couteux, étant incompatible avec la carrière ( la vocation): pourquoi ne pas se le procurer grâce à de jeunes innocents, eux-mêmes sexuellement confus et qui ne font pas encore partie du vrai monde? Ces prêtres vivent une vie à deux visages: l'Évangile et la morale théorique d'un côté, leur vie sexuelle de l'autre.

Beaucoup de prêtres et de religieux pédophiles sont, au contraire, intérieurement rongés par leur amour des enfants et de jeunes ados. Ils connaissent leurs devoirs et leurs responsabilités, ils aiment les enfants, ils leur veulent du bien, mais la vue d'une jeune tête blonde, d'un joli minois, les immerge dans un état second qui les incite subrepticement à tout mettre en oeuvre pour approcher ce jeune corps angélique, innocent et vierge. Très souvent, le prêtre se reconnaît dans cet enfant pur, pieux, rêveur, dans cet enfant qui a souffert, qui a été abandonné, qui ne reçoit pas tout l'amour qu'il mériterait. Le prêtre plonge au coeur de son amour maternel: ce garçon sera son bébé, son fils, il le prendra sous son aile, le couvrira de baisers, le caressera partout, et baisera ce joli petit pénis, pur comme un objet sacré.

Les pédophiles ont tendance à dire que les enfants sont eux-mêmes complices, voire séducteurs, et que le pédophile ne fait que leur procurer ce qu'ils souhaitent. Il est vrai que les enfants jouent de la séduction; cela ne signifie cependant pas que l'adulte doit passer à l'acte. Sa responsabilité d'adulte l'oblige au contraire à tuer dans l'œuf l'imaginaire et la symbolique que l'enfant est en train d'élaborer. Envers un prêtre, le garçon, avant de s'identifier, peut ressentir de l'admiration et de l'amour, voire du désir, mais l'identification devient cauchemardesque quand le prêtre - l'homme idéal - y répond par des actes de nature sexuelle, que l'enfant a même peine à imaginer.

Quant aux jeunes ados qui amorcent leur vie sexuelle et mettent au point leur art d'aimer, ils ne s'attendent guère à ce qu'un prêtre les accompagne dans la pratique de cet art, tout en leur conseillant d'attendre jusqu'au mariage... Il s'agit là d'un double message qui rend fou.

Certaines analyses attribuent au célibat obligatoire des prêtres la principale cause de leurs actes de pédophilie. Alors, que les prêtres se marient! Prophètes de malheur! Si le célibat et la solitude peuvent exacerber les tendances pédophiles, le mariage ne les guérit pas! La pédophilie est un mal profond lié à la jeune enfance du malade, notamment à ses carences affectives, et la famille ne fera souvent que le transformer en père incestueux.

La pédophilie des prêtres est liée au fait que beaucoup de prêtres ne sont pas entrés dans le monde des adultes: enfants sages, choyés par leurs éducateurs, très tôt considérés comme spéciaux, obéissants, ils jouissent de nombreux privilèges. Ils n'ont à craindre ni le chômage ni la faillite; très souvent, ils sont logés, nourris, blanchis. Ils jouissent de pouvoirs immenses (baptiser, pardonner les péchés, consacrer, prêcher, etc.) qui ne sont pas liés à leurs compétences personnelles. Ils sont des notables respectés et souvent protégés par leur supérieur, ce qui leur a longtemps servi de paravent devant les autorités judiciaires. Certains prêtres profitent ainsi du système, comme il disent eux-mêmes, et il est à peu près temps que les systèmes les renvoient à leurs responsabilités d'humain et de citoyen.

Il y aurait peut-être quelque chose à faire pour qu'ils deviennent des adultes. Mais les cacher sous la jupe épiscopale ne fait que les maintenir dans leur pénible état.[...] Le simple mariage des prêtres risque d'être un cataplasme sur une jambe de bois.,[...]

(Pierre Pelletier, philosophe et psychanalyste: Revue "Présence Magazine", juin-août 2010, p. 15-16).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 03/08/2013 19:38:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> La pédophilie. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com