Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

UNE MONTÉE PASCALE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Les Jours Saints.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 08/08/2013 15:21:14    Sujet du message: UNE MONTÉE PASCALE. Répondre en citant

"Chaque matin la parole me réveille pour que j''écoute comme celle qui se laisse instruire" (Isaïe 50, 5). Écouter ne veut pas toujours dire comprendre. Il faut du temps pour que nous écoutions la parole de quelqu'un, ses confidences, jusqu'à se laisser instruire, a fortiori celles de Jésus. Prendre ainsi le chemin de la croix jusqu'au matin de Pâques. Consentir à passer par le creuset de l'incompréhension qu'ont connue les disciples d'alors avant d'entrer dans la lumière de la résurrection. Faire l'expérience intime d'un amour déployé jusqu'au bout... Serait-ce cela une montée pascale?

Beaucoup de personnes connaissent comme Jésus les a connus, l'insulte, le mépris, la soif d'eau, de sécurité, de réconfort, de liens qui durent et qui nourrissent le coeur. Comment marcher dans la vie sans faire ce bout de chemin de conscience: la justice reste à faire, la paix à commencer, l'amour à offrir et le partage des richesses à vivre au jour le jour... Rude traversée que d'être laissé-pour-compte, d'être mis de côté comme tant d'humains le vivent encore aujourd'hui sans parler des chocs post-traumatiques à la suite de guerres ou de catastrophes naturelles.

JEUDI SAINT...

"Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait?" (du psaume 115). Faire une fête de pèlerinage (Exode 12, 11-14). Voici le jour du mémorial. Ce jour de fête où le pèlerinage intérieur et chemin de foi des Chrétiens se rencontrent. Tout se passe autour du pain et du vin car ainsi Jésus l'a-t-il ardemment désiré pour nous. Avant que son oeuvre d'amour aille jusqu'au bout, il a des choses importantes à nous confier. Nous donnera-t-il alors ses instructions pour la suite des choses? Nous révèlera-t-il tous ses secrets de réussite auprès des personnes? Nous dévoilera-t-il son plan pour la relève? Non, il choisit le geste. Il prend ce qu'il faut pour laver les pieds de ses disciples. Il choisit le service, le tablier. Il se met à la tâche en disant de faire entre nous ce qu'il fait pour nous. Nous mettre au service des uns et des autres, avoir de l'empressement à répondre aux besoins des autres, être bienveillants là où nous sommes, en Église, à la maison, sur la rue, dans toute notre vie de pèlerinage sur terre. Devenir des serviteurs de confiance. Une rude montée nous attend... La soirée de fête ne s'éternisera pas. Serons-nous de celles et de ceux qui entreront au Jardin ou de celle et de ceux qui resteront à l'orée? Consentir à une montée qui passe par le silence, la prière d'un silence tenu ensemble autour de la table. Pressentir que le plus dur est à venir commande un silence hors du commun.

VENDREDI SAINT...

"Mes jours sont dans ta main" ( du Psaume 30). Relire le récit des faits est loin d'être suffisant. Des heures de grande fragilité s'annoncent. Le plus dur est à venir. Les pressentir, déjà, ouvre la parole écrite. Il faut que le geste juste, l'espace du recul, le saisissement de l'intérieur. Pour faire face à la souffrance, qu'y a-t-il de plus rassurant que de savoir que l'on n'est pas seul, qu'on est entouré, que parents et amis vont prendre soin de nous, qu'ils ne nous laisseront pas tomber et que forts de cette amitié, de cet amour, nous ne cèderons pas à l'angoisse, au découragement, au désespoir... La souffrance peut mener jusque-là. Et Jésus l'a connu d'expérience! Oui, le plus dur est à venir et Jésus le pressent, il y consent:" Qui cherchez-vous?" demande-t-il.

Pressentir et consentir, voilà pour nous encore aujourd'hui deux postures qui nous relient au chemin de croix, chemin de croyant. Elles supposent que nous soyons à l'écoute de ce qui nous attend lorsque nous prenons le chemin de l'Évangile, là où nous nous trouvons. Nous ne sommes pas tous exposés aux mêmes conséquences mais il semble que, quelle qu'en soit la forme, nous ayons à faire face à des "arrestations"! Le témoignage dans l'espace public dérange et provoque des affrontements. Il est peut-être bon de se rappeler que la tolérance n'est pas toujours du respect et que le respect accordé peut cacher un mépris qui s'exprime sournoisement une fois le dos tourné.

Faire face, demeurer conscients que notre attachement au Christ vivant fera des vagues. Bien sûr, on peut rester seul dans son coin et prier en secret sans que personne ne sache que nous tenons à notre relation à Dieu, au Dieu de Jésus. Prendre la parole, prendre parti pour l'Évangile ne va pas de soi. La pensée laïque est en croissance chez nous. Le procès des croyants en cours... Mais, d'où vient donc tant d'hostilité envers les chrétiens, chrétiennes? Envers la chrétienté? Envers le christianisme?

DE LA NUIT AU MATIN DE PÂQUES...

Passer à travers! Nous tourner résolument vers la lumière! Marcher confiants que la mort n'aura pas le dernier mot. Une lueur suffit, elle a déjà commencé à se répandre au creux de la nuit. D'un croyant à l'autre, la flamme se donne comme une vie. La clarté prend le dessus et de notre nuit surgit une aube nouvelle: Christ est ressuscité! Croire ce témoignage, c'est le coeur du christianisme. Reste à consentir à ce que toutes nos activités de ténèbres se laissent transformer par cette lumière jusqu'à devenir nous-mêmes des fils et des filles de lumière! Laisser la vie du Vivant prendre alors le dessus sur notre vie: choisir d'aimer, nous mettre à l'écoute des autres, nous laisser instruire par la parole... Par là commence une montée pascale qui n'a pas de fin.

(Louise-Hélène Renou: Revue "Présence Magazine", mars-avril 2010, p. Cool.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/08/2013 15:21:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Les Jours Saints. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com