Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ÊTRE LATINO-AMÉRICAIN ET MUSULMAN.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'Islam.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 13/08/2013 18:56:53    Sujet du message: ÊTRE LATINO-AMÉRICAIN ET MUSULMAN. Répondre en citant

Dans le brassage contemporain des cultures et des religions, des rencontres inattendues se produisent:ainsi, aux États-Unis, des membres de la communauté latino-américaine trouvent le chemin de l'islam. [...]

La communauté latino-musulmane, forte de son patchwork identitaire, n'est pas simple à définir. [...] Néanmoins, des chiffres émanant de l'American Muslim Council (Conseil Musulman Américain) évaluent la population latino-musulmane en 2008 à 200 000 personnes environ. Elle serait donc cinq fois plus importante qu'une décennie plus tôt.

Grâce aux premières recherches financées par des associations islamiques américaines, une ébauche de portrait devient possible. Ainsi, le latino-musulman type a entre 20 et 30 ans, est étudiant ou diplômé et vit dans une grande ville - principalement New York, Los Angeles, Chicago et Miami. Il est le plus souvent né aux États-Unis, et issu d'une famille elle-même implantée aux États-Unis depuis plusieurs générations. Neuf fois sur dix, il s'est donc converti sur le sol américain. Sur la côte Est, il est généralement d'origine porto-ricaine ou dominicaine, et dans les États du Sud, d'origine mexicaine.

On a souvent dit que les femmes qui se convertissaient à l'islam le faisaient pour adopter la confession de leur compagnon ou de leur mari. En ce qui concerne les latino-musulmanes, les études prouvent que cette idée tient plus du stéréotype que des faits réels. Différentes raisons les poussent à sauter le pas plus facilement que les hommes. En premier lieu, les femmes seraient dans l'ensemble plus croyantes; ensuite, moins frileuses que les hommes face à un changement radical de vie quotidienne. Les jeunes filles d'origine hispanique qui se convertissent à l'islam font le choix d'adhérer à un mode de vie plus conservateur, qui implique, entre autres, de ne plus boire et de ne plus fréquenter les bars et boîtes de nuit. Il s'agit donc d'une rupture avec leur mode de vie antérieur.

À ceux qui voient un paradoxe dans le fait d'être Porto-Ricain et musulman, Ibrahim Gonzales, 53 ans, New-Yorkais d'origine porto-ricaine, converti à l'islam depuis son adolescence, rétorque: "Ce n'est pas du tout contradictoire, au contraire. Du point de vue historique, tout le monde a été en Espagne à un moment ou à un autre: les Wisigoths, les Berbères, les Romains et même les Africains de l'Ouest. C'est cette connexion historique qui fait qu'on se sent très à l'aise avec notre nouvelle religion". [...]

Que ce soit pour rejoindre l'évangélisme ou l'islam, de dizaines de milliers de Latino-Américains quittent chaque année l'Église catholique. D'après un rapport d'avril 2009 du Pew Research Center, intitulé "Leaving Catholicism", un Américain adulte sur dix (10,1%) quitte l'Église catholique après avoir été élevé dans la foi catholique. L'imam Shamsi Ali résume ainsi ce qui, selon lui, explique les facteurs de cette déshérence: "L'Église catholique a une doctrine très rigide. Une seule personne décide: le Pape. Et les jeunes n'ont pas voix au chapitre".

L'autre facteur expliquant ces conversions n'est pas d'ordre proprement religieux, mais culturel. Les jeunes Hispaniques, nés aux États-Unis mais élevés dans un cercle familial plus traditionnel que la famille américaine moyenne, peuvent se sentir en décalage avec les valeurs libérales de mise chez les jeunes Américains. L'islam serait dans ce cas un moyen de pratiquer une religion pleinement en adéquation avec des valeurs prônées dans la vie quotidienne. [...]

Alors que les Arabes ne représentent que 25% de la population musulmane mondiale, beaucoup d'Hispaniques perçoivent l'islam comme une religion intrinsèquement arabe. [...]

Pourtant, d'après les témoignages des convertis, les "raised Muslims" ( musulmans de souche) qui émettent le plus de réserves à l'égard des latino-musulmans sont ceux pour qui le fait d'être musulman passe avant tout par la connaissance de la langue arabe - la langue du Coran. Prier Allah en espagnol leur apparaît comme une preuve flagrante du manque d'authenticité de la foi des latino-musulmans.

(Isabelle Mayault, Religioscope: Revue "Présence Magazine", oct. 2009, p. 5).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/08/2013 18:56:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> L'Islam. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com