Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

JACOB ET SES FILS EN ÉGYPTE: Gn chap. 46-47.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 26/08/2013 15:08:56    Sujet du message: JACOB ET SES FILS EN ÉGYPTE: Gn chap. 46-47. Répondre en citant

"Joseph est vivant! Joseph est vivant!" répétait le vieux Jacob inlassablement. Il le criait presque, par moments, pour y croire, pour s'assurer qu'il ne rêvait pas. Non, il ne rêvait pas, le rassuraient les autres, pas du tout jaloux cette fois, étonnamment! Alors, on fit les bagages, on rassembla les troupeaux:" Vite! Vite!" suppliait Jacob: ce serait trop cruel de mourir avant d'avoir revu son fils bien-aimé. Mais que de questions , aussi, se bousculaient dans sa tête: Joseph était-il marié? Père de famille? Personne ne savait lui répondre. Et sa réflexion continuait: si Joseph était marié, c'était avec une égyptienne... Mais alors, aurait-il renié le Dieu de ses pères? Et quel accueil allait-on trouver là-bas? Jadis, Abraham avait fait un séjour en Égypte, mais on n'en avait pas gardé un bon souvenir: les Égyptiens recherchaient trop les jolies femmes pour peupler le harem du Pharaon et la belle Sara y avait échappé de justesse.

Jacob avait-il raison d'écouter ses fils et de se rendre en Égypte? Comment savoir ce que Dieu voulait de lui? Heureusement, Dieu qui lit dans nos pensées, comme on sait, ne tarda pas à le rassurer. Dès la première halte du voyage, à Béer-Shéva, il apparut à Jacob pour lui confirmer les promesses faites à Abraham et l'assurer de sa protection en Égypte tout aussi bien d'en Canaan. Alors, Jacob se laissa mener, tout à la joie de la rencontre escomptée avec Joseph. Sa famille l'entourait au grand complet. Le Pharaon avait, paraît-il, invité tout le monde: ses onze fils - sans compter Joseph - , leurs femmes, leurs descendants. C'était vraiment une belle famille dont il pouvait être fier. Arrivé aux portes de l'Égypte, Jacob envoya Juda en éclaireur vers la région désignée pour eux par le souverain quelque part dans le delta du Nil, une région propice à l'élevage. On l'appelait "Le pays de Goshen"

Et c'est là qu'eurent lieu les retrouvailles tant attendues: alors des larmes bien douces ont coulé jusque dans la barbe du vieux Jacob: "Voir mon fils et mourir", pensait-il. Mais son heure n'était pas encore venue et il fallait s'installer. Joseph, bien sûr, s'occupa de tout, y compris de présenter sa famille au Pharaon. Celui-ci reçut Jacob avec le respect dû aux anciens et le vieillard bénit son hôte. Puis on se sépara. Désormais, les Hébreux venus de Canaan coulèrent des jours heureux dans le delta du Nil. Joseph veillait sur eux: il s'était engagé, avec l'approbation du Pharaon, à subvenir à leurs besoins.

Ce ne fut pas toujours chose facile: car les années d'abondance étaient loin et l'on était en plein dans la période des vaches maigres prédites par le fameux songe. Joseph prévoyait encore cinq années de disette: cette succession d'années de mauvaises récoltes était une véritable épreuve pour tout le pays. La famine se faisait de plus en plus dure: les maigres récoltes ne fournissaient même pas de quoi ensemencer les champs pour l'année suivante. Quant à se nourrir, soi, sa famille, ses bêtes, il n'en était plus question.

Mais les Égyptiens savaient pouvoir compter sur la sagacité de Joseph: les réserves accumulées pendant les bonnes années furent précieuses. On comprit alors le bien-fondé de cette fameuse taxe d'un cinquantième des récoltes instaurée quelques années plus tôt en période de richesse. Tout le monde savait que Joseph avait fait construire de gigantesques entrepôts dans les villes et y avait accumulé du froment en quantités énormes, tel le sable de la mer. D'ailleurs, le bruit courait que Joseph lui-même avait cessé d'en faire le compte, car ce n'était plus mesurable.

Grâce à cette intelligence et à cette sagesse que tout le monde reconnaissait à Joseph, tout un chacun pouvait acheter du blé aux entrepôts. Jusqu'au jour où l'argent lui-même vint à manquer...

(Marie-Noëlle Thabut, bibliste: Revue Panorama, nov. 2010, p. 3Cool.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 26/08/2013 15:08:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com