Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

IL N'Y A PAS DE FATALITÉ.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La sainteté
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 31/08/2013 14:48:15    Sujet du message: IL N'Y A PAS DE FATALITÉ. Répondre en citant

Peut-on changer? C'est une question qui revient souvent dans les discussions. Peut-on réellement introduire du neuf dans la pâte dont nous sommes faits? Si nous nous regardons avec un peu de lucidité, nous constatons bien qu'il y a en nous de l'irréductible, des nœuds par lesquels nous repassons, des ombres qui obnubilent notre regard, des blessures qui tordent notre rapport aux autres. Dieu merci, la psychologie et les neurosciences sont là pour nous renseigner sur la complexité de notre fonctionnement et nous avons tout intérêt à gagner en clarté sur nous-mêmes. Mais nous serions bien pauvres d'en rester là, car expliquer n'est pas encore s'impliquer, et ce dont nous avons besoin, c'est d'entendre que nous pouvons encore nous attendre à "de l'autre" en nous.

Que faire avec qui nous sommes, sans désespérer, sans rester pris dans la révolte ou la culpabilité? Peut-être nous souvenir qu'il y a en nous plus que nous! Il y a à la racine de notre être une voix qui ne se laisse pas désagréger par les forces de l'ombre, qui ne compose pas avec la vengeance, mais qui accepte d'être "retournée".

"Comment t'abandonnerai-je. Ephraïm (...)? Mon coeur se tourne en moi, en même temps que s'enflamme ma tendresse. Je n'accomplirai pas l'ardeur de ma colère (...) car je suis Dieu et non pas homme. Au milieu de toi ( littéralement: en tes entrailles), je suis saint et je ne viendrai pas dans la haine"( Osée, 11, 8-9).

Le Dieu qui parle ainsi vient pourtant de prononcer un lourd réquisitoire contre son peuple. Alors que, depuis l'Égypte, il lui a donné un nom, lui apprenant à marcher et à manger, le prenant dans ses bras comme une mère son enfant, il est resté impuissant à changer les cœurs de pierre en cœurs de chair. Ainsi, puisque le peuple est incapable de conversion, c'est Dieu qui va convertir sa colère en tendresse, c'est lui qui va ouvrir une brèche dans la violence qui se reproduit à l'infini!

Et c'est bien ce qui est à entendre dans la parole prophétique: il n'y a pas de fatalité, il y a. en toute impasse, du possible en suspens. Et cela parce qu'il y a en nous une Vie infiniment plus inventive que nous, une Vie capable de renverser le ressentiment en assentiment. Ce que nous appelons Dieu, n'est-ce pas cet élan mystérieux qui nous pousse à interrompre notre découragement pour nous réconcilier avec ce que nous sommes et retrouver la confiance que - bien que nous changions peu - nous pouvons encore donner une réponse neuve à nos vieilles questions?

(Francine Carrillo, pasteure: Revue Panorama, mai 2009, p. 23).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 31/08/2013 14:48:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La sainteté Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com