Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DES QUESTIONS SUR LA BIBLE.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 04/10/2013 19:25:24    Sujet du message: DES QUESTIONS SUR LA BIBLE. Répondre en citant

La Bible pose beaucoup de questions à celui qui se lance sans préparation dans sa lecture. Pour qui s'aventure la première fois dans la lecture de la Bible, les obstacles sont nombreux. Depuis vingt ans que je travaille dans les groupes bibliques, j'entends régulièrement les mêmes questions, les mêmes objections. Elles sont à prendre au sérieux car elles gênent ou empêchent, chez beaucoup, la lecture de la Bible.

DES TEXTES SANS INTÉRÊT APPARENT:

La Bible nous transporte dans un monde archaïque éloigné du nôtre. À côté de pages magnifiques dans lesquelles le lecteur actuel se retrouve, il en est beaucoup d'autres qui lui paraîtront hermétiques et de peu d'intérêt. Quelques exemples:

Les multiples lois du Lévitique sur la nourriture avec leurs listes d'animaux purs et impurs sont curieuses. Étranges aussi sont les récits de succession au trône de David dans le deuxième Livre de Samuel. Ils possèdent tous les ingrédients d'un roman policier: intrigues, meurtres, luttes d'influence, corruption. David y apparaît tout à la fois fort et faible. La trame de cette histoire n'est ni claire ni logique. Que veulent prouver ces récits? Quel intérêt à lire la litanie des chiffres des recensements du Livre des Nombres? Les chapitres 40-42 du livre d'Ézéchiel décrivent avec force détail le futur temple de Jérusalem. L'ensemble est monotone. Tout architecte vous dira qu'il est impossible de suivre le plan du prophète.

Dans le Nouveau Testament, les discours de Jésus sur la fin des temps paraissent incompréhensibles. Les lettres de Paul ne brillent pas toutes par leur clarté. Qui peut comprendre le foisonnement d'images et de symboles du Livre de l'Apocalypse?

Ces exemples ne représentent qu'une faible proportion des textes bibliques qui rebutent le lecteur de bonne volonté. On comprend les efforts de ceux qui sélectionnent les récits bibliques et les racontent de façon à ce que les auditeurs comprennent immédiatement. Cependant, la tradition des communautés juives et chrétiennes s'est toujours préoccupée de transmettre intégralement le texte biblique sans se permettre de la corriger.

INEXACTITUDES ET INVRAISEMBLANCES:

Les scientifiques nous apprennent que la formation du monde s'est étalée sur des millions d'années. Il est alors bien difficile d'affirmer avec la Bible qu'il fut achevé en six jours. Aucune trace du déluge universel raconté dans la Genèse n'a été retrouvée. Est-il possible d'imaginer que des hommes aient pu vivre 950 ans, comme cela est dit pour Noé (Gn 9, 2Cool ? Abraham et Sara, âgés respectivement de 100 ans et 90 ans pouvaient-ils donner naissance à un enfant? Depuis Galilée, on sait que le soleil ne tourne pas autour de la terre; Josué ne pouvait pas bloquer la course du soleil pour permettre la victoire de ses troupes. La liste de tels exemples serait longue. La Bible y apparaît naïve et en totale contradiction avec les lois scientifiques.

Les historiens de métier refusent la version que donne la Bible de certains faits de l'histoire d'Israël. La stèle du roi Mesha, découverte en 1868 en Transjordanie et qui se trouve au Musée du Louvre, laisse entendre que la victoire du roi d'Israël ne fut pas aussi nette que l'affirmation du deuxième Livre des Rois et qu'elle se déroula au temps du roi Achhab et non après sa mort (2 Rois 1, 1; 3, 5). De même la conquête du territoire de Canaan ne fut pas aussi fulgurante que le laisse supposer le livre de Josué. La Bible n'a pas toujours raison face aux historiens.

Certains épisodes bibliques relèvent du merveilleux. Comment admettre qu'Ève ait été tirée de la côte du premier homme? Le miracle de l'eau qui se partage en deux, à l'injonction de Moïse, pour laisser passer le peuple à pied sec, et qui se referme sur l'armée Égyptienne a un goût de légende. Les textes bibliques ont du reste, deux versions de l'événement: les uns parlent de la mer qui se coupe en deux, d'autres parlent d'un assèchement d'une partie de la mer par un vent violent. Auquel des deux faire confiance? Comment admettre cette longue traversée du désert pendant quarante années avec pour seule nourriture les cailles et la manne? Comment justifier l'aventure de Jonas qui parvient à entrer sans dommage dans le ventre de la baleine et à y prier? L'histoire des rois Mages dans les Évangiles apparaît invraisemblable avec cette étoile qui s'éteint sur Jérusalem au lieu de les conduire directement à Jésus, à Bethléem!

DES TEXTES DE VIOLENCE ET DE VENGEANCE:

Une catégorie de textes pose une difficulté supplémentaire. Ils choquent notre sensibilité.

La Bible est remplie de rumeurs de guerre. Le livre des Juges et de Josué décrivent batailles et tueries. On y voit les gens de Canaan passés au fil de l'épée avec la bienveillance divine! Dieu dans la Bible se présente parfois sous les traits d'un Dieu guerrier, d'un Dieu qui semble se complaire dans la fureur et la vengeance. Pourquoi menace-t-il toujours son peuple des pires calamités? Pourquoi est-il jaloux, un Dieu de colère? Comment accepter ces textes, comment justifier cette violence?

D'autres textes sont autant insoutenables comme le sacrifice d'Isaac par son père Abraham. Comment Dieu peut-il exiger d'un père le sacrifice de son fils? Comment ne pas sursauter à la lecture de ce verset du psaume 137:"Heureux qui saisira tes nourrissons pour les broyer contre le roc"? Le massacre des innocents à Bethléem après la naissance de Jésus est injuste. Tous ces textes font frémir.

Ce que dit la Bible, et souvent de manière diffuse, sur les femmes est irrecevable. Les femmes y sont souvent ignorées ou méprisées. Leur témoignage ne vaut pas. Certaines pages bibliques de même ont une saveur nationaliste marquée.

LE TEXTE MÊME DE LA BIBLE EST-IL SÛR?

Le soupçon se porte encore sur le texte même de la Bible. Après tout, d'où vient-il? N'a-t-il pas été corrigé, complété, manipulé, déformé au cours de sa transmission? Les évangélistes, qui sont-ils? N'y aurait-il pas d'autres livres anciens faisant partie de la Bible à l'origine et qui auraient été retranchés, cachés par les autorités religieuses? Et puis, qui a décidé de l'entrée ou du rejet de tel livre dans la Bible? Quand la liste des livres de la Bible a-t-elle été close? Et pourquoi?

Pourquoi encore ces différentes éditions de la Bible? Pourquoi des Bibles catholiques, et des Bibles protestantes? Qu'est-ce qui les différencie? Peut-on être sûr des traductions de la Bible qui sont à notre disposition?

L'énumération des questions autour de la Bible est impressionnante et à moins de se boucher les yeux et les oreilles, tout lecteur est en droit de se demander si la Bible dit la vérité et pourquoi elle tient une place si importante dans l'Église.

(Revue Fêtes et Saisons, juin 1990, p. 5-6).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/10/2013 19:25:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La Bible Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com