Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

PIERRE DANS LE NOUVEAU TESTAMENT.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le Pape.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 08/10/2013 19:17:51    Sujet du message: PIERRE DANS LE NOUVEAU TESTAMENT. Répondre en citant

Le Nouveau Testament donne à celui que Jésus a appelé Pierre, et qui s'appelait Simon, une importance qui attire l'attention. Il y est nommé 151 fois, alors que Jean ne l'est que 49; il est le premier de toutes les listes des Douze... Qui est Simon-Pierre?

Pierre est le premier des trois apôtres privilégiés qui accompagne Jésus ressuscitant la fille de Jaïre, transfiguré au mont-Thabor, en agonie à Gethsémanie. Il intervient seul, comme s'il était le porte-parole des autres, lorsque le discours de Jésus sur le pain de vie échoue, pour répondre à Jésus qui les interroge sur son identité. De même plus tard, chez le centurion Corneille, ou comme premier témoin de la Résurrection du Christ; il est une référence nécessaire pour Saul de Tarse, devenu Paul, l'Apôtre des Nations. Le portrait qui se dégage de ces prises de parole mérite qu'on s'attarde sur quelques-unes d'entre elles. On y découvre Pierre, mais surtout ce que le Christ attend de Pierre.

"JE BÂTIRAI MON ÉGLISE":

L'Évangile de Jean nous rapporte ainsi la fin du discours sur le pain de vie, après la multiplication des pains, au désert:" À partir de ce moment, beaucoup de disciples se retiraient et cessaient de faire route avec lui. Alors Jésus dit aux Douze:" Et vous, n'avez-vous pas l'intention de partir?" Mais Simon-Pierre lui répondit:" Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de vie éternelle. Et nous, nous avons connu que tu es le Saint de Dieu" (Jean 6, 66-69). C'est l'expression de sa foi, de sa reconnaissance de la mission unique de Jésus. Les autres évangélistes situent cette même scène dans la région de Césarée de Philippe, près des sources du Jourdain et au terme d'un interrogatoire que Jésus fait sur sa propre identité: Matthieu le présente ainsi:" Mais vous, qui dites-vous que je suis?" Prenant la parole, Simon-Pierre répondit:" Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant". Reprenant alors la parole, Jésus lui déclara:" Heureux es-tu, Simon, fils de Jonas, car ce n'est pas la chair qui t'ont révélé cela mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare: Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église et la puissance de la mort n'aura pas de force contre elle" (Matthieu 16, 16-1Cool.

Dans le contexte grec de Mathieu, la réponse du Christ est bâtie sur un jeu de mots: " Tu es Pierre (Petros) et sur cette pierre (petra), je bâtirai mon Église". Petra est le mot grec qui traduit de l'araméen Kepha (rocher). Si Pierre est ainsi appelé pierre, rocher, c'est encore en référence au Christ.

En effet, les prophètes et les psaumes, dans le Premier Testament, n'ont cessé de répéter que Dieu était le vrai Rocher, la vraie citadelle, le vrai refuge. Jésus sera présenté par Pierre aux membres du Sanhédrin comme "la pierre rejetée par vous, les bâtisseurs, qui est devenue la pierre angulaire"(Actes 4, 11).

Et Paul commentera le geste de Moïse frappant le rocher de son bâton, sur l'ordre de Dieu afin de faire jaillir l'eau pour le peuple assoiffé. "Ils buvaient à un rocher spirituel qui les accompagnait et ce rocher, c'était le Christ"(1 Cor 10, 4).

"CE N'EST PAS LA CHAIR ET LE SANG QUI T'ONT RÉVÉLÉ CELA":

Si le Roc, c'est le Christ, la confession de foi de Pierre (Céphas) ne vient pas de lui mais c'est par pur cadeau de Dieu qu'il exprime sa foi et c'est la fidélité à ce cadeau divin qui conditionne son rôle. L'Évangile rattache immédiatement à cette confession de foi, faite à Césarée de Philippe, l'annonce de la Passion et de la Résurrection de Jésus:" À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, souffrir beaucoup... Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander en disant:" Dieu t'en préserve, Seigneur! Non, cela ne t'arrivera pas!" Mais lui, se retournant, dit à Pierre:" Retire-toi! Derrière moi, Satan! Tu es pour moi un scandale car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes" (Matthieu 16, 21-23).

Ce mot de "scandale" est aussi traduit par "occasion de chute". Si le lien au Christ se perd, alors le mot de "pierre" perd son évocation de pierre angulaire pour devenir pierre de contradiction, pierre qui fait trébucher.

Luc nous raconte comment Jésus annonce à Pierre son reniement futur. " Je te le déclare, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd'hui, que tu n'aies par trois fois nié me connaître"(Luc 22, 34). Luc rapporte aussi cette confidence de Jésus:" J'ai prié pour toi", et il ajoute une conséquence qui précise le rôle qu'il lui donne:" Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères" (Luc 22, 31-32). La foi de Pierre ne durera que grâce à la prière du Christ lui-même, et c'est après les épreuves de ce pèlerinage de la foi qu'il pourra confirmer, sécuriser ses frères, les autres croyants, dans leur démarche d'accueil à la foi, cadeau de Dieu.

"SIMON, FILS DE JEAN, M'AIMES-TU PLUS QUE CEUX-CI?":

Dans la lumière de l'apparition du Ressuscité au bord du lac, la fin de l'Évangile de Jean nous rapporte la triple question du Seigneur à Simon-Pierre. Jésus ENTEND LUI FAIRE CONFESSER SON AMOUR ET LUI CONFIER LA TÂCHE PASTORALE DU TROUPEAU DONT IL ÉTAIT LE VRAI PASTEUR, LE BON BERGER.

CLAIREMENT, IL LUI ANNONCE QUE LA PRIMAUTÉ D'AMOUR LE CONDUIRA AU SACRIFICE DE SA VIE: "QUAND TU ÉTAIS JEUNE, TU NOUAIS TA CEINTURE et tu allais où tu voulais; lorsque tu seras devenu vieux, tu étendras les mains et c'est un autre qui nouera ta ceinture et qui te conduira là où tu ne voudrais pas". Jésus parla ainsi pour indiquer de quelle mort Pierre devait glorifier Dieu" (Jean 21, 15-19).

C'est dans l'humilité, dans la faiblesse humaine, que Pierre vivra sa confession de foi, sa primauté d'amour, ce service que Jésus lui confie pour son Église. Jean-Paul II disait, dans son encyclique de 1995:" C'est comme si, à partir de la faiblesse de Pierre, il devenait pleinement manifeste que son ministère spécifique dans l'Église est entièrement l'effet de la grâce; c'est comme si le Maître s'employait spécialement à sa conversion pour le préparer à la tâche qu'il s'apprête à lui confier dans son Église et comme s'il était très exigeant avec lui" (no. 91).

( Revue Fêtes et Saisons Juin-juillet 1997, p. 5-7).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/10/2013 19:17:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le Pape. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com