Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

INTRODUCTION DU CREDO.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La liturgie.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 01/11/2013 19:03:40    Sujet du message: INTRODUCTION DU CREDO. Répondre en citant

Les Pères de l'Église qui avaient conscience de la place importante de la profession de foi ont fait du Credo la carte d'identité du chrétien dans le monde païen. Le symbole était remis au catéchumène au début de son initiation et celui-ci devait "le rendre", c'est-à-dire le réciter, au jour de son baptême, afin de montrer son adhésion aux réalités fondamentales de la foi.

Mais, de quand date le Credo? Aux premiers temps de l'Église, il y eut tout d'abord, les confessions de foi christologiques et trinitaires. Peu à peu, avec Irénée, Tertullien, Hippolyte de Rome..., la notion de règle de foi, qui propose une version abrégée du Credo, s'est mise en place. Ce que nous appelons aujourd'hui "Symbole des Apôtres" ne doit pas faire illusion. En dépit d'une légende, voulant que chaque Apôtre ait rédigé un article du Credo après la Pentecôte, celui-ci est plus tardif et remonte aux années 330. Il a certainement pris la forme d'un symbole utilisé dans l'Église de Rome, lui-même repris d'une version provenant certainement du sud de la France.

L'autre forme du Credo, dite de Nicée-Constantinople, que nous récitons aussi le dimanche, est plus développée et plus complexe. Si elle comporte la mention de l'identité du Fils avec le Père, elle ne date pourtant pas du Concile de Nicée, pas plus que de celui de Constantinople, mais elle a été fixée plus tard, en 451, au Concile de Chalcédoine. En 1014 lui a été ajouté le Filioque: la mention que l'Esprit Saint procède du Père et du Fils, ce que n'acceptent pas nos frères orthodoxes. C'est pourquoi, dans un contexte oecuménique, le symbole des Apôtres est préféré à celui de Nicée-Constantinople.

(Revue Fêtes et Saisons, janv. 1998, p. 19).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/11/2013 19:03:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La liturgie. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com