Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CÉLÉBRER DE TOUT SON CORPS.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La liturgie.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 14/01/2014 19:58:10    Sujet du message: CÉLÉBRER DE TOUT SON CORPS. Répondre en citant

Le christianisme est une religion de l'incarnation qui reconnaît la place unique du corps, qui ne dédaigne pas les rites et les signes sensibles.

Nous célébrons le mystère de la foi dans nos corps. Comment peut-il en être autrement? Le Christ nous a choisis, corps et âme, pour servir en sa présence. Il nous invite à célébrer en Église le mystère de sa résurrection dans une liturgie qui se vit avec tous les sens, puisqu'elle est l'action d'un corps et d'un peuple. L'assemblée elle-même est corps mystique du Christ.

Notre foi n'est pas désincarnée, elle se situe dans une histoire sainte et a besoin de médiations, de rites, de sacrements, de gestes, de témoins, de rassemblements festifs pour se dire et s'inscrire dans notre mémoire corporelle. La liturgie demeure le lieu privilégié où l'on célèbre de tout son corps, avec tous les sens.

La liturgie est essentiellement corporelle. Le Père Gélineau disait que toute action liturgique commence par les pieds. On va vers l'assemblée en se déplaçant. La liturgie se comprend et se perçoit avec l'intelligence, bien sûr, mais aussi avec le corps et les sens. Elle se nourrit de gestes ( le signe de la croix), de symboles ( le cierge pascal), d'attitudes ( debout à l'Évangile), de déplacements ( procession le vendredi saint), d'actions sur le corps ( imposition des cendres au début du carême).

La liturgie chrétienne unit corps et esprit, geste et parole. Elle aide à entrer dans le mystère par les symboles et les rites. La liturgie du vendredi saint est un exemple significatif. Elle commence par les pieds, c'est-à-dire par l'entrée silencieuse du ministre qui se prosterne devant l'autel vide. C'est toute l'Église qui adore en silence. Plus tard, la croix est présentée aux fidèles en trois phases: "Voici le bois de la croix qui a porté le salut du monde". Puis, c'est la vénération collective. Mais l'important, comme l'écrivait saint Benoît au chapitre 19 de sa Règle, lorsqu'il parle de la psalmodie, c'est que "notre esprit soit accordé à notre voix". On pourrait dire: que notre coeur soit accordé à nos gestes, ou ce qu'exprime la parole, que notre coeur le ressente, ou encore, qu'un rapport de justice nous relie les uns les autres. C'est le sens profond du mot "amen": oui, c'est vrai, j'adhère à ce qui est dit, je m'engage.

La liturgie est une expérience qui passe par les sens et qui se vit dans une assemblée. C'est physique. Ce n'est pas un exercice de piété individuelle, mais un acte social. La psalmodie en deux chœurs alternés dans les monastères en est une belle illustration. Il y a ici des corps en prière, debout ou assis, unis dans une seule voix, portés par un même souffle.

La liturgie se définit comme l'action d'un peuple qui célèbre, chante, prie, communie à un plus grand que lui. Nous voyons des objets spécifiques au culte qui sont parfois des œuvres d'art, nous écoutons la Parole de Dieu et des pièces musicales, nous touchons le voisin au geste de paix, nous goûtons le pain eucharistique, nous sentons l'encens qui monte vers le Père. Et surtout, nous chantons.

Imagine-t-on un pays sans son hymne national, les célébrations liturgiques sans les chants, Noël sans ses cantiques et Pâques sans alléluias? La musique fait vraiment partie de la liturgie, comme de la vie. Elle peut même arrêter les guerres, le temps d'une trêve de Noël, comme le révèle Christian Carion dans son émouvant film "Joyeux Noël". [...]

Si chanter c'est prier deux fois, une assemblée qui chante rend la liturgie plus festive et priante. Les acclamations, antiennes, alléluias, cantiques, hymnes, permettent au corps de participer au mystère qu'il célèbre. Rendons grâce à Dieu par notre voix, nos chants, nos gestes, notre coeur. C'est toute l'Église qui prend corps dans la liturgie pour être ensuite envoyée en mission, à la suite du Christ.

Le culte des saints est une autre réalité de la foi catholique où le corps est mis à contribution dans la prière. Les tombes des saints ont de tout temps fait l'objet de vénération, suscitant même la construction de basiliques, d'oratoires, de centres de pèlerinage. [...]

(Jacques Gauthier: Revue L'Oratoire, Canada, janv.-fév. 2008, p. 18-19).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/01/2014 19:58:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La liturgie. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com