Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA SAINTETÉ POUR TOUS.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La sainteté
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 20/01/2014 16:47:06    Sujet du message: LA SAINTETÉ POUR TOUS. Répondre en citant

[...] La sainteté n'est pas destinée à une élite, auréolée ou non. Elle est le devoir de tous, répétait Mère Teresa:"Nous y sommes tous destinés, toi, moi et tous les autres. C'est une tâche aisée car en apprenant à aimer nous apprenons à être saints". Par contre, elle savait que ce ne serait pas facile:" On ne peut se décider à être un saint sans qu'il en coûte beaucoup de renonciations, de tentations, de combats, de persécutions, de toutes sortes de sacrifices".

Nous voilà donc prévenus. Mais avec l'aide de Dieu, tout est possible. Ne désespérons jamais de sa miséricorde, et surtout ne confondons pas sainteté et canonisation. Lorsque nous regardons de quoi nos journées sont faites, personne ne pense être canonisé. Il ne s'agit pas de vouloir "monter sur les autels" à coup de volonté et de pénitences, mais de descendre dans notre humanité et de se laisser envahir par l'amour du Christ pour qu'il sanctifie tout ce que nous faisons. Si l'habit ne fait pas le moine, la canonisation ne fait pas tous les saints. Et la sainteté ne fleurit pas seulement dans les cloîtres, elle est assise au seuil de nos maisons, habite avec les gens de notre rue, comme l'a bien démontré Madeleine Delbrêl.

La société de consommation, fondée sur l'image, produit des idoles, ou des stars, qui viennent surtout du milieu du cinéma, de la chanson, du sport.[...] Mais que de différences entre les stars et les saints! La star brille, le saint illumine. Les deux attirent, mais ils ne rayonnent pas de la même manière. Alors que la star éclaire d'elle-même, le saint renvoie une autre lumière. L'une attire la lumière sur elle-même, l'autre, sur le Christ qu'il figure. La star peut en arriver à prendre la place de Dieu, alors que le saint n'existe que pour conduire à Dieu. L'une expose son corps, l'autre le donne. Mais la grande différence vient surtout de leur vie elle-même. Les saints prêchent par leur exemple. Ils sont les génies de l'amour. [...]

Le fondateur de l'Institut séculier Notre-Dame de vie, Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus (1894-1967), écrivait :"Nous confondons si facilement la sainteté avec l'héroïsme: nous voulons être des héros, c'est-à-dire assurer le triomphe des forces physiques ou des forces intellectuelles, en tout état de cause des forces humaines et naturelles. Dans le combat, le héros, c'est celui qui arrive à vaincre; le saint, c'est celui qui laisse triompher Dieu en lui".

Les saints sont ceux en qui Dieu fait tout. La poétesse Marie Noël en arrive à cette définition:" La sainteté, c'est Moi, Dieu, en toi, l'homme". Ainsi la sainteté se trouve dans cette union étroite de notre volonté à celle de Dieu. Nous nous laissons aimer par Dieu. L'oraison quotidienne nous y aide; l'eau vive de la prière intérieure est source de sainteté. Cette union à Dieu se vit toujours dans l'humilité que l'on découvre comme un vide et que l'on accueille comme une grâce, puisque Dieu nous remplit à la mesure infinie de son amour, peu importe notre âge et notre histoire. Comme le disait si bien le curé d'ars:" Les saints n'ont pas tous bien commencé, mais il ont tous bien fini".

La sainteté n'est pas une décoration pour service rendu, elle est une grâce donnée, même aux sans grade. On ne l'acquiert pas par ancienneté, comme on devient patron d'une entreprise ou colonel dans l'armée, puisque des prostituées, des malades, des enfants nous précèdent dans le Royaume des cieux. Elle ne rime pas nécessairement avec équilibre humain et perfection morale, puisqu'elle rend fou d'amour, de cette folie de la croix qui scandalise les bien-pensants. Elle n'est pas un sport où triomphent les plus forts, mais une histoire sacrée où les humbles et les petits son comblés par la miséricorde de Dieu. Elle révèle ce que nous sommes: des enfants bien-aimés du Père, sauvés dans le Fils et sanctifiés par l'Esprit. Elle n'est pas mainmise mais lâcher prise. On ne peut la saisir qu'avec des mains vides et un coeur d'enfant.[...]

Nous sommes tous appelés à la sainteté, parce que nous sommes baptisés et appelés à la miséricorde. Nous sommes le corps du Christ et nous formons la communion des saints, mystère de foi si lié au mystère de l'Église. Il ne nous est pas demandé de faire beaucoup de choses, mais d'enlever en nous ce qui empêche l'Esprit de tout envahir pour la croissance même de l'Église. Ce ne sont pas nos œuvres qui importent, mais l'amour que nous mettons en les accomplissant. Car la sainteté, tout comme la vie chrétienne, ce n'est pas d'abord quelque chose à faire, mais Quelqu'un à aimer.

(Jacques Gauthier: Revue L'Oratoire, Canada, janv.-fév. 2009, p. 6-9).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/01/2014 16:47:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> La sainteté Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com