Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'ADOLESCENCE ET LA QUÊTE DE SENS.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Les valeurs des jeunes.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 24/01/2014 20:23:59    Sujet du message: L'ADOLESCENCE ET LA QUÊTE DE SENS. Répondre en citant

Plusieurs parents voient venir la période de l'adolescence avec inquiétude. Pourtant, ce ne sont pas tous les enfants qui vivent ce passage comme une crise. J'en ai quatre, et chacun l'a vécu différemment. Bien sûr, leurs comportements changent, ce qui est normal puisqu'ils sont en train de devenir eux-mêmes des adultes. Ils veulent plus d'autonomie et cherchent un sens à leur vie. Cette quête de sens est inhérente à notre nature humaine, mais elle se vit avec plus d'acuité à l'adolescence. Il y a un feu à cet âge qui veut tout envahir, un appel de la vie qui ébranle tout l'être. Cela se manifeste par un besoin d'affirmation de soi, une recherche d'identité, une poussée de l'instinct sexuel, un désir de liberté.

L'adolescence suscite un intérêt grandissant depuis quelques décennies. Cette étape émerge véritablement au tournant du XXe siècle avec la société industrielle. Le passage à l'âge adulte est retardé par l'accès aux études et par une entrée plus tardive dans la vie active. Nous assistons, après la Seconde Guerre Mondiale, à la naissance d'une catégorie sociale à part. Les jeunes deviennent de plus en plus nombreux - en raison du baby boom - et plus importants par leur pouvoir d'achat. Les adolescents sont une cible de choix pour le capitalisme et la société devient de plus en plus "adolescentrique":le plaisir à tout prix, le paraître au détriment de l'être, le sexe sans entraves, le culte du corps. Un slogan de mai 1968 résume bien l'ambiance:" Il est interdit d'interdire".

La préadolescence se distingue par la puberté qui se manifeste normalement entre l'âge de dix et quinze ans. Le début de l'adolescence varie selon les enfants, car chacun est unique. Le jeune devient homme ou femme et les modifications hormonales et physiques qui en découlent peuvent entraîner une phase de malaises identitaires. La sexualité prend beaucoup de place et l'adolescent commence à se définir par ses propres valeurs, ses désirs, ses rêves, sa façon de voir la vie. Il apprend, il explore. Contrairement au calme assez relatif de l'enfance, il vit une certaine insécurité qui le remet en question. Il se définit dans un groupe, en se confrontant à son milieu. Il prend une distance par rapport à ses parents pour se structurer lui-même. Il recherche des modèles qui sont créateurs, aventuriers, libres. Même s'il ressent le besoin de s'isoler et de contester parfois les modèles qu'on lui propose, il revient toujours au groupe, car il ne veut pas être rejeté par les autres.

L'adolescent désire la totalité de l'expérience, surtout l'expérience de l'amour. Il est fait pour brûler, pour toucher la beauté, pour partir à la poursuite de "l'inaccessible étoile", comme le chante Jacques Brel. C'est dans la mesure où il apprend à aimer, c'est-à-dire à échanger et à se donner, qu'il se constitue comme personne. Il se trouve lorsqu'il a l'occasion de se donner pour quelque chose qui le dépasse, une cause, un rêve, un désir, un ami, une amie, Dieu. Le temps passé à chercher ce plus "grand" que lui n'est jamais du temps perdu, d'où l'importance des groupes de jeunes qui cheminent dans la foi, des expériences de prière comme Taizé et les Journées Mondiales de la Jeunesse.

La société devenue plus individualiste, technologique et consumériste, n'aide pas l'adolescent à relever des défis, à trouver un sens à leur vie, à entrer dans le monde adulte. Dans la conjoncture économique et socioculturelle d'aujourd'hui, le passage de l'adolescence à l'âge adulte survient plus tard, vers le milieu de la vingtaine, et parfois même dans la trentaine. On remarque que les jeunes tardent à quitter le monde fantaisiste et idéaliste pour choisir une carrière et se marier. Souvent captifs des écrans d'ordinateur et des jeux vidéo, ils ne sont pas pressés à sortir de la dépendance de leur famille pour assumer leur autonomie et passer dans le monde réaliste des adultes. Ce qui occasionne des conflits, les parents ne sachant pas trop comment réagir. C'est pourtant en dialoguant avec leurs enfants que les parents pourront les aider à réussir leur vie. Ce passage de l'adolescence aide aussi les parents à grandir et à mûrir. N'oublions pas que si nous élevons nos enfants, eux aussi nous élèvent en nous rendant plus vrais et plus humbles, donc plus matures.

Ça prend souvent une bonne dose d'humilité et d'amour pour accepter nos adolescents tels qu'ils sont. Ce n'est pas toujours agréable de s'asseoir à la même table qu'eux lorsqu'ils se terrent parfois dans un mutisme qui change au gré de leurs humeurs et de leurs hormones. Un jour, c'est la gaieté, le lendemain, c'est la tristesse. Pourtant, ce rapport entre les âges stimule les échanges. Nous avons la tâche de leur transmettre des raisons de croire et d'espérer en la vie, de leur proposer un dépassement pour construire l'avenir, sans les étouffer et les décourager, de leur témoigner de l'amour du Christ par notre accueil.

Le temps arrive tout de même assez rapidement où ils s'assument eux-mêmes en aimant et en travaillant. C'est l'heure de s'engager professionnellement, hors du nid familial, en fondant sa propre famille, en assumant sa part de responsabilité dans la société. C'est ainsi qu'après un long apprentissage d'insertion sociale, ils prennent progressivement racine en eux-mêmes et acquièrent une certaine indépendance.

Chers parents, ne désespérez pas et ayez confiance en vos enfants. Un jour ils voleront de leurs propres ailes et ce sera une grande joie pour vous de les voir aller dans la vie, malgré les inévitables tempêtes.

(Jacques Gauthier: Revue L'Oratoire, Canada, janv.-fév. 2010, p. 10-11).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/01/2014 20:23:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Les valeurs des jeunes. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com