Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE CERVEAU, SIÈGE DE L'ÂME.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Vie spirituelle.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 21/03/2014 18:59:55    Sujet du message: LE CERVEAU, SIÈGE DE L'ÂME. Répondre en citant

Le cerveau est le siège de l'âme. [...] Il est le siège de notre identité. Faut-il le rappeler que nous pouvons vivre sans nos autres composantes corporelles. Vous vous souvenez, entre autres transplantations, de celle du coeur-poumon; il s'avère impossible de transplanter le cerveau.

Veillons cependant à éviter deux conceptions erronées. Premièrement, certains conçoivent le cerveau comme un paquet de neurones qui opèrent les connexions vitales. Une boîte complexe de triage. Ce qui compte, concluent-ils, c'est au contraire les vertus spirituelles et autres états d'être qui transcendent la matière grise. Et ils statuent que "le cerveau nous permet, parmi d'autres bonnes décisions, de nous porter envers la vaccination rapide contre le H1N1."

D'autres voient le cerveau comme une centrale morale. Des pensées mauvaises nous surviennent quotidiennement qu'il faut écarter par la "censure d'en haut", clocher religieux de l'être. Dans cette conception, le cerveau permet de nous maintenir en état de pureté.

Par rapport à une pandémie comme le H1N1, ces bonnes personnes seraient probablement d'accord avec les conseils hygiéniques, mais bouleversées par l'envahissement du "mal", elles grelotteraient pendant des heures avant de pouvoir entrer se faire vacciner.

Ces deux groupes reconnaissent la valeur spirituelle du cerveau. Mais ils infléchissent cette valeur vers un des pôles ici mentionné.

Le cerveau constitue d'abord la plus formidable merveille de la création. C'est le siège de l'adoration de Dieu. C'est donc aussi ce par quoi nous sommes le plus semblables à Dieu: nous devons donc comprendre le cerveau COMME LIEU DE LIBERTÉ ET D'AMOUR.

Nos pensées, nos sentiments, nos actions modifient notre cerveau. Il s'établit ainsi - au fil des événements qui affectent cette "métropole", d'une modification constante des rues, des voies d'accès, d'édifices que l'on rase et qu'on reconstruit autrement - des nouvelles constructions. Les synapses de notre caboche modifient progressivement leurs multiples fonctions selon les réseaux subtils de la mouvance qui s'y trouvent.

J'ai déjà fait état de mon ahurissement devant le nombre de sites pornographiques sur Internet et l'abondance de fréquentation de ces sites. Justement, notre passé n'est pas innocent. Bien sûr, nous sommes moralement responsables de notre passé. Mais CE PASSÉ EST INSCRIT DANS LES CONNECTIONS SYNAPTIQUES de notre tête.

Le cerveau de quelqu'un qui s'adonne fréquemment à des sites pornos n'est plus le même cerveau. Nous saisissons mieux alors en quoi notre passé nous suit. Il nous suit aussi physiquement. Lorsque le bon sens et l'expérience nous dictent que "qui a bu boira", c'est que qui a bu a créé des avenues biochimiques mentales qui le mènent à la saoulerie.

De la même manière, une personne qui a l'habitude de la patience et de la bonté a créé un ensemble neuronal qui a "engrangé" une propension physique du cerveau à cette fructueuse attitude.

Plus généralement, j'ai la conviction que le cerveau des saints se trouve être plus fonctionnel que celui de l'ensemble des humains. Ils utilisent davantage toutes les fonctions de ce lieu destiné ultimement à l'adoration de la Trinité.

L'incarnation comporte aussi cette ravissante vérité. À part le virus H1N1 et les autres semblables qu'il faut éviter, il y a aussi de "bons virus". Nos efforts quotidiens pour qu'ils prospèrent s'opèrent à notre insu, dans l'organisation neuronale du cerveau.

Bref, la liberté et l'amour se construisent ou se détruisent biochimiquement aussi dans le cerveau, dans l'unité indissoluble du corps et de l'âme.

(Michel Frankland: Revue Le Nouvel Informateur Catholique (NIC), 6 déc. 2009, p. 23).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/03/2014 18:59:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Vie spirituelle. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com