Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

COMMENT GOUVERNE BENOÎT XVI ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le Pape.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 16/06/2014 15:33:04    Sujet du message: COMMENT GOUVERNE BENOÎT XVI ? Répondre en citant

Comment dirige-t-il l'Église? Comment prend-il ses décisions? Enquête au coeur du gouvernement de l'Église: la curie romaine.

Le Vatican du Saint-Siège représente 44 hectares de palais et de jardins entourés de hauts murs. Passé le poste de garde, les étages mènent aux bureaux de la Secrétairerie d'État, le "super-cabinet" du Souverain Pontife. Dedans, tous services confondus, les 200 collaborateurs ont la charge de rédiger, ou du moins d'élaborer la trame, de tous les textes signés ou prononcés par le Pape: encycliques, exhortations, homélies et autres actes apostoliques. À eux également de s'acquitter de sa correspondance, d'établir les dossiers de nominations qu'il devra valider, d'organiser les audiences et les voyages pontificaux. Cette liste des tâches, non exhaustive, suffit à montrer qu'un poste à la Secrétairerie d'État - ou dans tout autre organe de la curie romaine - est loin d'être une sinécure! [...]

"Mais il manque à Benoît XVI au moins deux "qualités" qui font les grands Papes", remarque un observateur tenu à garder l'anonymat. La première est le sens de la pastorale, du contact avec les réalités d'une communauté. "Benoît XVI a été archevêque de Munich et Freising de mai 1977 à novembre 1981, observe-t-il, mais il n'a guère démontré son talent d'organisateur." La seconde qualité est l'expérience de l'international qui permet de confronter ses convictions aux dures contraintes du monde. "Prenez les papes de l'histoire récente: tous ont été formés à l'école de la diplomatie vaticane, comme Paul VI, ou forgés par l'histoire, comme Jean-Paul II. Benoît XVI, lui, aura passé sa vie à étudier puis à enseigner. C'est un penseur. Cela est-il un bon décideur? On peut en douter", souligne mon interlocuteur.

Ce dernier en veut pour preuve le peu d'empressement que Benoît XVI a mis à s'attaquer au problème de la curie. "Benoît XVI a parfaitement conscience de la nécessité d'un grand nettoyage. Mais en ce domaine, tout reste à faire", soupire-t-il [...]

Réformer la curie: tous les papes ont été confrontés à ce défi. Élu à 78 ans, Benoît XVI a choisi de prendre son temps. Après la désignation, dès le 13 mai 2005, de son successeur au poste de préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi - l'archevêque de San Francisco, William Joseph Levada - il faut attendre septembre 2006 pour que le cardinal Angelo Sodano cède sa place de secrétaire d'État au cardinal Tarcisio Bertone, un fidèle du cardinal Joseph Ratzinger, dont il fut l'un de ses collaborateurs, de 1995 à 2002. D'autres nominations suivront. Pour autant, ces changements laissent insatisfaits les plus soucieux d'efficacité. "Le Pape a choisi des hommes de confiance, mais seront-ils à la hauteur des défis à relever? Au Vatican, on croit un peu trop que l'Esprit-Saint peut remplacer un bon CV. Et le poids de la tradition fait que lorsqu'on veut se débarrasser d'un incompétent - et il y en a ici comme partout - il faut lui trouver une porte de sortie honorable", soupire un prélat sur le mode du regret.

Benoît XVI aura su faire bouger les lignes sur des dossiers importants. La rénovation liturgique qu'il appelle de ses vœux dans son exhortation apostolique "Le sacrement de l'Amour", publiée en mars 2007, en fournit un excellent exemple. Sur un sujet aussi "sensible", il aura su satisfaire ceux qui, dans l'Église, prône un "retour au sacré", sans déplaire aux tenants d'une vision moins "traditionnelle" de la messe.

Ces changements, il les instille en prenant son temps, sans brusquer les choses, on pourrait presque dire avec discrétion. Mais s'il agit, c'est par petites touches et avance à son rythme, celui des petits pas. À ce titre, le changement de style comparé à Jean-Paul II est frappant. Cela s'explique par sa personnalité, plutôt réservée, mais aussi par sa conception de la papauté qu'il souhaite moins mettre au centre de tout. Il a ainsi réduit ses apparitions publiques au strict minimum et montre une volonté de gouverner de manière plus collégiale. "Collaborateurs de vérité" est sa devise: un pluriel qui en dit long.

[...] Benoît XVI sait aussi être surprenant lorsqu'il se lance dans une de ses discussions libres pour évoquer l'ordination d'hommes mariés ou la trop modeste place faite aux femmes dans l'Église. "Mais ses audaces sont rarement suivies de propositions concrètes" soulignent en chœur les observateurs avertis. [...]

(Antoine d'Abbundo: "Le Pèlerin": Revue Présence magazine, sept. 2007, p. 7).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/06/2014 15:33:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Le Pape. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com