Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LA THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Théologie de la libération.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 30/07/2014 20:08:40    Sujet du message: LA THÉOLOGIE DE LA LIBÉRATION. Répondre en citant

NAISSANCE D'UNE THÉOLOGIE:

" La théologie de la libération tente de chercher des solutions pour être avec les pauvres pour qu'ils vivent dans une plus grande dignité, explique Sœur Denise Desrochers, professeure de théologie à l'université Saint-Paul d'Ottawa, Canada. Il est aussi préférable de dire les théologies de la libération, car elle est plurielle, comme il y a plusieurs théologies féministes. Les lectures sont différentes, vues sous une autre perspective," La théologie de la libération porte différents noms également, dépendant de l'endroit où on la pratique. Théologie de la lutte (Philippines), Min Juing (Corée du Sud), contextuelle (Cameroun) et de la reconstruction (Kenya), en sont quelques exemples.

La théologie de la libération prend sa source dans l'oppression sociale des années 1960, en pleine période post-conciliaire en Amérique latine (Concile Vatican II, 1962-1965). Sœur Desrochers précise qu'on y entend les doléances des gens, " Les évêques se sentent interpellés alors. Comment être attentifs et présenter un discours sur Dieu qui aide les opprimés?" Le continent hispanique a de nombreux défis à relever. "Des régimes militaires sévissent et le capitalisme reste assez sauvage, rappelle le professeur émérite Gregory Baum, théologien à l'Université McGill de Montréal. Certains révolutionnaires se mettent donc en place". La théologie de la libération se veut une réponse, voire un socialisme adapté à l'Amérique latine.

CONTEXTE HISTORIQUE:

Le problème majeur est que les paysans se sentent dépossédés de leurs biens et de la place qui leur revient, au point de se sentir déracinés même s'ils occupent leur territoire. "Comment alors y retrouver la présence de Dieu? se questionne Sœur Desrochers. Qui sont ceux que nous voulons accompagner? Les gens. Dieu est agissant et Il entend l'appel de son peuple"[...]

Durant les années 1960, l'idée d'être à l'écoute des nécessiteux et de s'ouvrir aux insignifiants ( terme de la Bible) pour les sortir de leur misère dépasse les frontières de l'Amérique latine. Les baby-boomers se souviendront qu'à la même époque, le président américain Kennedy y va de son "Alliance pour le progrès" afin d'aider son grand voisin du Sud. Toutefois, les grandes entreprises n'entendent pas aider leurs fournisseurs à changer de vie pour le mieux. L'Amérique du Nord fixe en effet le prix des matières premières (qu'elle abaisse) tout en fixant le prix des produits manufacturés (qu'elle augmente). Résultat: elle maintient la pauvreté et les liens de dépendance des pays latins. Et eux plongent tête première dans la dette éternelle. Dans un contexte pareil, la théologie de la libération peut prendre racine dans un terreau fertile.[...]

Puis viennent les années 1990 et le libre-échange, le néolibéralisme et le dumping des produits des pays développés, qui consiste à offrir des denrées étrangères à un prix moins cher que ce que les paysans produisent sur place. Ces derniers deviennent carrément exclus du marché. Auparavant, on les exploitait, certes, mais ils faisaient au moins partie du système. À la fin du 20e siècle, cette exclusion massive les rend inutiles au jeu économique. Ils passent ainsi de citoyens de seconde zone à citoyens de troisième zone en une génération.

THÉOLOGIE MARXISTE?

La nouvelle implication sociale et politique de la théologie de la libération s'inspire en théorie du socialisme et du marxisme, mais seulement concernant les grilles d'analyses, et pas leurs idéologies totalitaires. C'est là, la plus grande différence pour les distinguer, mais les détracteurs de la TL, le Vatican en tête, mélangent savamment ces différences pour accuser la TL de s'éloigner de l'Église et de la parole de Jésus-Christ. Ce qui se veut un raccourci intellectuel.[...]

Si dans les décennies 1970 et 1980, la TL reste très influente en Amérique latine, tout a énormément changé aujourd'hui (2007), à l'instar du contexte socioéconomique. De un, la présence des États-Unis demeure plus forte maintenant, et les pays sont intégrés au système économique. De deux, les gouvernements militaires étant plus ou moins démocratiques, les gens n'ont plus la volonté de se révolter. Il survient une sorte de confort et d'indifférence.[...] De nos jours, plusieurs pays votent pour la gauche, ce qui fait dire à nos spécialistes qu'une nouvelle vie se dessine pour la théologie de la libération. Le sujet de l'heure est maintenant la répartition des richesses, car en cette ère de mondialisation, le fossé entre riches et pauvres se creuse plus que jamais. La TL n'aura probablement jamais été aussi pertinente que maintenant.

(Sara-Emmanuelle Duchesne: Revue Présence magazine, déc. 2007, p. 17 22).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/07/2014 20:08:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Forum de discussion -> Théologie de la libération. Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com