Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

EN ROUTE VERS LE BONHEUR.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Le bonheur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 23/09/2014 19:04:33    Sujet du message: EN ROUTE VERS LE BONHEUR. Répondre en citant

[...] Le bonheur, à travers une publicité toujours plus agressive et savamment orchestrée, ce n'est plus de savoir aimer ce que l'on fait, mais de faire ce que l'on aime; ce n'est plus d'apprécier ce que l'on possède, mais d'acquérir dans l'instant même, ce qui ne nous appartient pas encore. La représentation sociale du bonheur, telle que formatée par la publicité, nous a fait passer de l'être à l'avoir. Dorénavant, c'est comme s'il n'était vraiment plus possible de le trouver en nous, mais qu'il fallait, à tout prix, et à n'importe quel prix, au sens premier du terme, le chercher ailleurs.

La publicité est à la fois très ciblée - ses artisans admettent d'emblée que c'est une des recettes de son succès - mais elle tend, en même temps, à uniformiser notre conception de la vie heureuse.Prenons un exemple pour illustrer ce propos et montrer qu'il n'est pas besoin de viser très haut, quant au genre de produit dont on veut mousser la vente. Non, je ne vous parlerai pas de savon, mais de pantalon. Qui aurait pu croire, il y a cinquante ans, à la popularité planétaire que connaitraient les jeans? Les publicitaires eux-mêmes ne pouvaient sans doute pas prévoir l'ampleur de l'engouement qu'ils allaient créer. Au départ, ce vêtement bon marché était uniquement porté par les travailleurs. Grâce à une publicité habile et ciblée, il a été adopté, d'abord par les jeunes, garçons et filles, puis par les adultes de toutes conditions sociales. Il s'est décliné, au fil des ans, sous plusieurs marques se faisant une féroce concurrence à coup de publicité sexy. Il s'est finalement retrouvé portant la griffe de grands couturiers, et se vendant à des prix exorbitants à des hommes et à des femmes riches, célèbres, ou cherchant à tout prix à imiter les privilégiés de ce monde. La contrefaçon réussit, au mépris des lois, à démocratiser le luxe. L'histoire des jeans de son côté, révèle qu'un produit peut avoir au départ une fonction, disons, pas très relevée, et séduire néanmoins des princes, des princesses et des stars. Voilà qui illustre, il me semble, le pouvoir étonnant de la publicité, quand elle parvient à mythifier un produit, quel qu'il soit.

Il faut être comme les autres, être à la mode, la dernière, celle qui, par définition, ne dure pas longtemps. Il faut acquérir ce que les autres possèdent déjà, et renchérir, autant que possible, pour bien montrer qu'on est dans le coup et qu'on n'aime pas se faire damer le pion par le voisin. Nous n'avons plus à façonner notre propre image de la vie heureuse et à travailler à la faire advenir. La publicité tend à nous imposer une vision uniformisée du bonheur et des moyens de l'atteindre. Vous êtes heureux? Consommez!

[...]

La publicité crée l'occasion prochaine de consommer. Pour résister à la tentation, les méthodes ne manquent pas. À défaut de pouvoir devenir sourds et aveugles devant les réclames qui nous assaillent toujours et en tous lieux, je vous soumets quelques moyens dont j'ai éprouvé l'efficacité.

Réhabiliter le temps du désir et ses charmes. La publicité tend à le court-circuiter, en commandant une satisfaction immédiate, comme la seule souhaitable.

Accepter l'idée que le dernier produit arrivant sur le marché est bien loin d'être toujours le meilleur.

Réapprendre les plaisirs simples, ceux qui naissent des contacts harmonieux avec les personnes qui nous entourent, elle qui, comme nous, une fois satisfaits leurs besoins matériels essentiels, n'ont peut-être besoin, pour se nourrir le coeur, que du "lait de la tendresse humaine" dont parlait Shakespeare.

La vie heureuse, ce n'est pas une destination chèrement payée et toujours fuyante, c'est un chemin qui nous ramène à l'essentiel.[...]

(Marie Gratton: Revue Présence magazine, juin-juillet 2009, p. 25-26).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/09/2014 19:04:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Le bonheur Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com