Beaux textes de réflexions Index du Forum Beaux textes de réflexions
Le chemin de croix.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LES DÉFIS DE LA CONSOMMATION.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Société de consommation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Byblos2
Administrateur
Administrateur


Inscrit le: 12 Avr 2006
Messages: 7 770
Localisation: Québec (Canada)

MessagePosté le: 11/11/2014 20:21:17    Sujet du message: LES DÉFIS DE LA CONSOMMATION. Répondre en citant

Si nous remontons dans l'histoire de l'humanité, nous réalisons que les humains ont toujours eu besoin d'échanger, entre eux, des biens et des services.

À l'origine, le mouton était l'animal qui facilitait ce trafic élémentaire. En échange, dans la transaction, le mouton servait de garantie, de valeur de référence; c'était l'étalon de cette monnaie primitive. D'abord gravé naïvement sur des cailloux, on a graduellement trouvé d'autres supports plus commodes et changé aussi l'effigie du mouton pour celle du chef de tribu et, par la suite, du roi.

L'argent, devenu instrument d'échange, entrait dans la vie sociale pour favoriser la vie commune. Graduellement, il devint symbole de richesse et de domination. Bien plus, il se contaminait en favorisant la spéculation et le prêt usuraire. L'argent, d'abord facteur de service et de rapprochement entre les humains, est devenu agent d'ambition, de rivalité, d'exploitation. Il a malheureusement, créé deux classes: les riches et les pauvres, les prédateurs et les victimes.

C'est ainsi qu'aujourd'hui, l'économie n'est plus un système pour faciliter la vie entre des gens égaux, mais une structure contrôlée par la banque mondiale au service d'intérêts particuliers bien identifiables.

Les chrétiens, avec leurs valeurs de justice, de fraternité, d'entraide envers les pauvres, ne se sentent pas très à l'aise avec les méthodes et les fins de cette économie. En juillet 2006, à la conférence de l'Organisme mondial du Commerce (OMC), on a été témoin de l'attitude de ces grands qui n'ont pu s'entendre sur une libération qui aurait favorisé les pays les plus pauvres et les plus exploités. La Fontaine nous avait prévenu:" La loi du plus fort est toujours la meilleure et celle que l'on applique sans scrupule".

La consommation devient donc, pour le chrétien, un choix et invite à des habitudes éthiques. Comme le système n'est plus voué au bien commun, mais se retrouve dans les mains de prédateurs, les consommateurs honnêtes doivent s'unir pour travailler la réforme de cette vie économique et ne pas devenir ou demeurer ces guignols ou ces pantins actionnés par des exploiteurs professionnels ou manipulateurs.

Pour y arriver, il faut comprendre que la consommation n'est pas un acte indifférent. C'est un choix que nous faisons et qui a valeur morale. Ses conséquences sociales affectent l'humanité et la santé de notre planète.

On ne doit pas économiser en favorisant l'exploitation des pauvres. Préférer les produits équitables est une façon de restaurer la justice.

On doit refuser d'être des criminels qui détériorent l'environnement en utilisant tous les polluants et les produits qui fragilisent l'équilibre de la nature.

Le chrétien doit refuser la dictature d'une consommation biaisée et demeurer libre de ses choix. Déjà, certains mouvements chrétiens favorisent une saine réforme.

Il faut être conscients que nos grands prêtres de l'économie mondiale n'ont d'autre but que le profit. Le libéralisme, économie aveugle et débridée, ne vise que le confort et l'enrichissement de certains privilégiés au détriment de la qualité de vie et de l'exploitation d'une population plus fragile.

En favorisant leurs ambitions, nous devenons des alliés inconscients d'une exploitation qui est loin des valeurs chrétiennes de compassion, de justice et d'amour au coeur de l'Évangile.

(Bernard Mercier, rédemptoriste: Revue Sainte Anne, Québec, janvier 2007, p. 5).
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/11/2014 20:21:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Beaux textes de réflexions Index du Forum -> Beaux textes et Poésie -> Société de consommation Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com